Pour 9 jeunes sur 10, le logement est un critère essentiel au bonheur

A quoi aspirent les jeunes ? Selon le groupe KLEY, le logement est l’une des conditions essentielles de leur bonheur, avant leur pouvoir d’achat et leur vie amoureuse ! Plus d’un jeune sur deux pourrait être intéressé par le coliving.

Le Groupe KLEY, premier investisseur, propriétaire et gestionnaire de résidences étudiantes, réalise son 1er observatoire avec IPSOS des attentes et des aspirations des jeunes actifs en matière d’habitat partagé. Dans une enquête menée auprès de 1 000 millennials, jeunes résidents Français âgés de 18 à 30 ans, répartis entre étudiants et jeunes actifs, KLEY a identifié leurs besoins en termes de logement idéal et déterminé leur appétence pour le coliving. Surprise : le logement est l’une des conditions essentielles au bonheur des jeunes, avant leur pouvoir d’achat et leur vie amoureuse. Et plus d’un jeune résident Français sur deux déclare être intéressé par le coliving comme future solution de logement.

Le logement : une condition essentielle au bonheur des millennials

  • Le logement est un critère essentiel pour le bonheur des jeunes : pour 92% d’entre eux, il est la seconde condition la plus importante, derrière la famille (93%) et devant la vie amoureuse (87%) et le pouvoir d’achat (89%).
  • Les millennials recherchent la confrontation au réel et accordent de plus en plus d’importance à l’usage : 87% d’entre eux privilégient les expériences vécues aux biens matériels et 86% ressentent le besoin de se déconnecter de ce monde digitalisé, vivre « hors écrans ».  Plus de 8 jeunes sur 10 sont par ailleurs sensibles aux enjeux du développement durable et à l’écologie et souhaitent que l’économie soit encore plus collaborative.
  • Le logement impacte positivement la vie des jeunes : plus de 3/4 d’entre eux déclarent que leur logement a un impact sur leur bien-être.

Ce que les jeunes attendent de leur logement

  • Les critères déterminants dans le choix d’un logement, et qui contribuent à la satisfaction des jeunes sont la localisation (86%), la proximité avec des espaces verts (84%), la liberté de vivre sans contraintes (82%) et avec les personnes de leur choix (79%).
  • A contrario, l’esthétique, le design et l’aspect environnemental du logement sont les éléments qui contribuent fortement à l’insatisfaction que les jeunes ont de leur logement. Ces aspects ne doivent en aucun cas être négligés par les acteurs de l’immobilier.
  • De manière générale, en termes de logement idéal, c’est avant tout l’indépendance des jeunes qui prime : pour plus de 9 millennials sur 10, le logement idéal doit permettre de vivre librement (sans contraintes d’horaires, d’organisation…).

Les millennials veulent réhabiliter la notion de commun

  • Les millennials sont en quête de vivre ensemble et expriment un besoin de socialisation et de partage : 58% des jeunes Français ont une réelle appétence pour le coliving et peuvent envisager cette solution pour leur futur logement.
  • Dans une perspective d’habitat partagé, les services à l’aspect « pratique » sont ceux qui semblent essentiels pour les jeunes : un parking (84%), l’accès Internet (83%) et
    une laverie (68%). Cependant, 3/4 des millennials sont également séduits par un jardin partagé dans une résidence coliving.
  • Toujours dans cette perspective d’habitat partagé et de services mutualisés, les jeunes sont intéressés par des événements qui font écho à leurs aspirations et qui
    rassemblent : sport (79%), événements collaboratifs (77%), actions responsables (76%) et événements culturels (72%).

 

© mysweetimmo/adobestock