Little Worker : la start-up qui change vos travaux !

© mysweetimmo

Parce que les travaux font peur à tous les futurs acquéreurs, Aurélien Bros et Nicolas Bletterer ont fondé Little Worker, une start-up de rénovation-conception intérieure, qui promet de rénover en confiance et dans les temps !

Tout le monde connaît l’adage : Les travaux, on sait quand ça commence, on ne sait pas quand ça finit ! Si les Français sont amateurs de déco, aiment les biens rénovés, ils préfèrent aussi ne pas avoir à se lancer dans des travaux. Vous avez dit casse-tête ?

Rénover sans se prendre la tête …

Aurélien Bros et Nicolas Bletterer étaient tous les deux dans le bâtiment. Ils officiaient en tant qu’ingénieur travaux sur de gros projets chez Vinci. En 2016, parce qu’ils voient régulièrement leurs amis en difficulté lorsqu’il s’agit de rénover le bien immobilier qu’ils ont acheté – ils ne savent notamment pas vers qui se tourner –  ils ont l’idée de créer Little Worker, une start-up de rénovation-conception d’intérieur, qui gérerait les travaux et sécuriserait les particuliers. « Les particuliers qui se lancent dans de très grosses rénovations sont accompagnés, explique Aurélien Bros, CEO de Little Worker. En revanche, pour les réalisations plus classiques, entre 20 000 et 200 000 €, c’est souvent le bouche à oreille qui prime et, là, c’est la déception. On ne sait jamais vraiment sur qui on tombe. C’est difficile de faire confiance.»

Little Worker se développe en province

Trois ans après, l’aventure Little Worker est une réussite : les chantiers s’accumulent. 300 biens immobiliers ont été rénovés cette année. Et ce sont de beaux projets : 95 % concernent des rénovations complètes (après l’achat d’un bien immobilier). D’ailleurs, la start-up qui proposait jusqu’alors de la conception-rénovation de biens immobiliers (appartements et maisons) à Paris, en proche banlieue et à Bordeaux, sera également présente, dès janvier 2020, à Lyon. Suivront des ouvertures à Lille et Toulouse au 1er trimestre et à Nantes dans la foulée ! L’année dernière, les équipes ont rénové 200 logements et 300 cette année.

Apporter de la confiance, du sérieux, de la qualité …

« Notre objectif était d’apporter de la confiance, du sérieux et de la qualité pour permettre aux particuliers chez souhaitent rafraîchir leur cuisine, leur salle de bains, poser un parquet, caser un mur porteur…, puissent le faire en toute sérénité et, surtout, en temps et en heure ! », reprend Aurélien Bros. =Car Little Worker n’est pas une plateforme de mise en relation. Et cela change tout. La start-up a un statut de contractant général. C’est elle qui s’engage, qui signe le contrat avec le particulier, et qui porte, de fait, la responsabilité du chantier et aussi celle de la garantie décennale. Elle sous-traite ensuite l’exécution. L’avantage de ce mode opératoire ? Little Worker garde la responsabilité de la gestion du chantier et, s’il y a un problème avec un artisan, la start-up le change pour tenir les délais et la qualité ! De fait, aucun chantier ne s’enlise. Aujourd’hui, 95 % des chantiers sont livrés dans les temps ou en avance !

Une volonté de transparence

Le client, via la plateforme, peut évidemment suivre toute l’évolution de son chantier (planning, état financier, avancée des travaux …) Et pour lui éviter d’avoir à traverser toute la ville, un appareil, disposé sur chaque chantier, prend une photo toutes les heures. De quoi lui permettre de faire le point sur l’avancée des travaux depuis son salon !

Olivia Delage : Journaliste
Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !