La pierre comme complément de revenu à l’heure de la réforme des retraites

Immobilier Retraite
© mysweetimmo/adobestock

Dans un contexte politique où la question de la retraite inquiète de plus en plus, l’acquisition immobilière semble plus que jamais l’une des solutions pour assurer ses arrières. L’analyse de Sylvain Lefevre, Président de La Centrale de Financement.

L’année 2019 aura marqué les esprits avec des taux historiquement bas, déclinants mois après mois. Si le mois de décembre 2019 a questionné sur une inversion de cette tendance, le début d’année 2020 le confirme. Une hausse des taux qui reste cependant très limitée et qui ne laisse pas présager d’impacts considérables pour le marché dans les prochains mois. Si la renégociation de prêts pouvait décliner au cours des prochains mois, la Banque Centrale Européenne (BCE) se serait exprimée, dès la nomination de Christine Lagarde, sur une volonté de maintenir les taux directeurs bas.

La question de la remontée des taux est plus que jamais préoccupante pour les français

Dans un contexte politique où la question de la retraite inquiète de plus en plus attisant un mouvement social d’ampleur, l’acquisition immobilière semble plus que jamais l’une des solutions pour assurer ses arrières en fin de carrière.

« La réforme des retraites, telle qu’envisagée aujourd’hui par le gouvernement, va très probablement favoriser un complément avec une mécanique par capitalisation. Il est important de s’interroger dès à présent sur la constitution d’un patrimoine immobilier avant une remontée trop conséquente des taux immobiliers où la rentabilité de l’opération serait, mécaniquement, moindre», explique Sylvain Lefevre, Président de La Centrale de Financement.

Avec les taux annoncés pour ce mois de janvier 2020, pour un primo-accédant âgé de 33 ans contractant un prêt pour un montant de 150 000 € sur 20 ans* à 1,10 %, la mensualité s’élèvera à 696,6 euros avec un coût total de crédit de 17 184 euros.

*profil s’apparentant à l’emprunteur type, primo-accédant, du mois de décembre 2019 selon La Centrale de Financement.

Quels sont les taux immobiliers moyens en janvier 2020  ?

Taux de crédit Janvier 2020

Les conditions de taux généralement constatées augmentent légèrement sur l’ensemble des durées, de 0,01% sur 7 ans, de 0,03 % sur 10 et 25 ans et de 0,04 % sur 12, 15 et 20 ans.

Quels sont les  meilleurs taux immobiliers en janvier 2020 ?

Crédit Immobilier Janvier 2020

Un emprunteur bénéficiant d’un très beau dossier pourra solliciter un financement, avec un taux hors assurance, de 0,14 % sur 7 ans, 0,36 % sur 10 ans, 0,49 % sur 12 ans, 0,56 % sur 15 ans, 0,77 % sur 20 ans et 0,90 % sur 25 ans.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !