Quelle différence de régime fiscal entre une location vide et une location meublée ?

Bruno souhaite investir dans un bien à louer… Mais faut-il opter pour du vide ou du meublé ? Quelles sont les différences ?

Dans le cas d’une location vide, ou location nue, les revenus locatifs sont imposés dans la catégorie des revenus fonciers. Si les recettes sont inférieures à 15 000 euros, l’administration fiscale applique un abattement de 30 % sur les loyers déclarés. Dans le cas contraire, il est possible de déduire les charges réellement supportées au cours de l’année.

Dans le cas de la location meublée, les revenus locatifs sont imposés dans la catégorie des BIC (bénéfices industriels et commerciaux). Si les recettes sont inférieures à 72 600 euros, un abattement de 50 % sur les loyers déclarés est appliqué. Dans le cas contraire, il est aussi possible de déduire les charges réellement supportées au cours de l’année.

Si les revenus locatifs excèdent 23 000 euros par an, et qu’ils constituent plus de 50 % des revenus du foyer fiscal, le bénéficiaire pourra passer au statut de loueur meublé professionnel, et déduire les déficits sur les revenus bruts globaux.

Pour une location vide, il faut remplir la déclaration 2044 et reporter les montants sur la 2042.

Pour une location meublée, il faut se déclarer comme tel en déposant le formulaire POI auprès du greffe du tribunal. Il faut le faire dans les quinze jours du début de l’activité de location. Il faut aussi remplir la déclaration 2042 – C Pro

On répond aussi à vos questions sur la fiscalité parfois complexe de l’immobilier… et ça se passe sur hello@mysweetimmo.com !

© Emmanuelle Jaulneau