Covid-19 : « Les agences sont fermées, les visites ne se font plus, on est dans une dynamique d’attente », Yann Jehanno, Laforêt

Yann Jehanno, Président du réseau Laforêt est l’invité de Mon Podcast Immo. Il évoque l’impact de la crise sanitaire sur l’activité immobilière au micro d’Ariane Artinian.

De bonnes mesures d’urgence…

« Chez Laforet, on ne se sent pas particulièrement menacés car le gouvernement a travaillé rapidement sur des mesures efficaces pour protéger les entreprises (garantie des prêts aux entreprises, chômage partiel et report des charges fiscales et sociales). Cela donne beaucoup d’air aux entreprises. »

… mais une ordonnance catastrophique

« En revanche, depuis la fameuse ordonnance du 25 mars relative à la prorogation des délais, nous avons pris sur la tête une bombe qui pourrait réellement atomiser notre profession. Cette ordonnance pourrait avoir des répercussions dans 2 domaines. Le premier, c’est une grande insécurité juridique avec des divergences d’interprétation qui constituent déjà un possible obstacle à la bonne reprise de l’activité.

Mais surtout la prorogation des délais de rétractation SRU, des conditions suspensives d’obtention de prêt, de la réitération des ventes devant les notaires… ce qui priverait les agences immobilière d’honoraires pendant près de 6 mois. Dans ce cas, énormément d’agences immobilières qui ne pourraient pas y résister. Il est donc impératif que ce soit revu rapidement, qu’on remette en place des délais plus traditionnels afin que l’activité reparte pour tout le monde dès la fin du confinement et non pas après la période d’état d’urgence sanitaire.

Bien sûr, il faut protéger le consommateur, mais aussi lui permettre d’aller au bout des transactions immobilières qu’ils ont enclenché. En soit, il n’y a pas de raison pour que les entreprises du secteur privé reprennent l’activité bien avant les services administratifs de l’état. Donc il est impératif que tout le monde soit au rendez-vous dès la fin du confinement. »

Conseils aux franchisés Laforêt

« D’abord, profiter des mesures mises en place par le gouvernement. Favoriser le télétravail quand c’est possible, sur des métiers d’administration de bien (cela représente 20% du personnel du réseau Laforêt). Les chefs d’entreprises ou managers restent aussi sur le pont (20% des personnels). Enfin, nos effectifs commerciaux (qui représentent 60% des personnels) sont quasiment tous au chômage partiel.

Autre conseil : profiter de cette période pour se former.  Nous avons renforcé nos dispositifs de formation en ligne avec des webinaires (6 à 8 par jour au sein du réseau). Revoir les photos qui sont mises en avant sur les sites, revoir les textes publicitaires, être à proximité des consommateurs lorsqu’ils sont dans un projet, afin de les rassurer et de répondre à leurs questions. Et puis se préparer à reprendre l’activité dès que ce sera possible. »

La reprise

« Il faut être très prudent. Aujourd’hui le marché est à l’arrêt. Beaucoup de paramètres sont encore incertains. Nous n’avons pas de visibilité sur la date de fin de confinement. On est donc dans l’attente. »

La réaction des clients

« Après la première semaine qui a été celle du choc, nos clients nous ont contacté pour avoir des réponses à des questions très opérationnelles. Nous retrouvons de leur part beaucoup de bienveillance, beaucoup de compréhension. »

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !