Journée internationale des droits des femmes : Chez Sextant, un (e) conseiller (ère) immobilier sur 2 est une femme !

© adobestock

Les lignes bougent dans l’immobilier … A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, Sextant fait le point sur la représentation hommes-femmes dans le réseau : en 7 ans, la proportion de femmes conseillères en immobilier a plus que doublé, atteignant aujourd’hui 49,2% !

Initialement considéré comme un métier d’hommes avec seulement 23% de femmes en 2014, le profil du mandataire immobilier n’a cessé d’évoluer ces dernières années. A l’occasion du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, Sextant, réseau de mandataires immobilier installé à Londres et à Paris, met en lumière la représentation hommes-femmes désormais équilibrée de cette profession en 2021. En 7 ans, la proportion de femmes conseillères en immobilier pour ce réseau a plus que doublé, atteignant aujourd’hui 49,2%.

Féminisation du métier, une vraie tendance ces dernières années chez Sextant

Alors qu’en 2014, le réseau de mandataires immobiliers Sextant comptait 23% de femmes parmi les postulants au métier de conseiller en immobilier, ce chiffre est monté à 39% en 2017, 48% en 2020 pour atteindre 49,2% début 2021.

Cette croissance continue peut s’expliquer par plusieurs facteurs :

  • L’indépendance offerte par le statut d’auto-entrepreneur qui permet au conseiller d’aménager son temps comme il l’entend et de concilier vie professionnelle et vie personnelle. Un avantage non négligeable pour la vie de famille et la parentalité.
  • L’exercice de l’activité dans un périmètre proche de son domicile. Les conseillers Sextant travaillent en moyenne sur une zone de 2 500 à 3 000 foyers, le plus généralement à proximité de leur lieu de vie. Un gain de temps considérable au quotidien pour gérer une vie familiale.

De plus, Sextant note un rajeunissement des mandataires immobiliers, notamment chez les femmes : en 2014 la moyenne d’âge des conseillères intégrant le réseau était de 46 ans, en 2020 cette moyenne est descendue à 41 ans.

Sextant recrute aussi des jeunes professionnels : la tranche d’âge représentant 90% des nouvelles intégrations se situe entre 27 et 54 ans.

Reconversion professionnelle dans l’immobilier : un important taux de réussite pour les femmes

Ayant initialement opté pour un recrutement très sélectif et exclusivement tourné vers les professionnels du métier, Sextant a progressivement ouvert l’accès à son réseau premium  à des profils issus de divers parcours, intéressés par une reconversion professionnelle dans l’immobilier. En investissant sur de solides parcours de formation avec son programme de success management individualisé et un système de parrainage, Sextant maintient aujourd’hui un niveau de recrutement de professionnels du secteur à hauteur de 50%. Son pari sur les reconversions a été gagnant et connaît une franche réussite auprès de la population féminine. 64% des femmes ayant tenté une reconversion dans l’immobilier ont réussi leur pari, contre 52% des hommes.

Si encore 22% des Français considèrent que les métiers de l’immobilier sont des métiers masculins, ils attribuent plusieurs atouts aux mandataires immobiliers femmes (Étude IPSOS).

  • Selon 81% des Français, les femmes prennent davantage le temps d’écouter et de conseiller les clients.
  • 78% affirment qu’une femme trouve plus facilement le bien immobilier rare.
  • 60% estiment qu’une femme montre plus largement tous les potentiels d’un bien immobilier.

Elles témoignent …

Aurore, a rejoint le réseau Sextant en juin 2018, en reconversion professionnelle. Après avoir travaillé 5 ans dans la mode, 15 ans dans la vente de cosmétiques de luxe et 1 an et demi en cabinet d’avocat, elle a fait le choix de devenir conseillère en immobilier pour le groupe Sextant.  “Passés la première barrière des a priori sur l’aspect masculin du métier d’agent immobilier mandataire, j’ai rapidement pu m’épanouir dans cette profession où la mixité s’élargit”.  A 41 ans, maman de 2 enfants, c’est la liberté de pouvoir organiser elle-même son temps de travail qui l’a séduite, après de nombreuses années en tant que salariée. “Je ne loupe aucun moment de la vie de mes enfants. Bien que ce métier soit parfaitement compatible avec une vie de famille épanouie, il nécessite de s’y impliquer pleinement et entièrement. Homme ou femme, il faut être psychologiquement armé, avec une stabilité personnelle et familiale, pour cette profession en dent de scie, car les revenus, bien qu’illimités, fluctuent”.

Cindy, 29 ans, a rejoint Sextant en novembre dernier, après avoir travaillé 1 an comme hôtesse de l’air et 5 ans dans le milieu aéroportuaire. Guidée par un fort besoin d’indépendance, elle s’est dirigée vers le métier de mandataire immobilier pour être son propre patron. “J’ai besoin de challenges pour avancer et ce métier me correspond parfaitement sur ce point. Chaque nouvelle journée est pleine de défis, il n’y a jamais de routine et c’est ce qui me booste. Je suis autonome et à mon compte, c’est donc à moi de me fixer des objectifs afin de me dépasser et de m’assurer une bonne rémunération car je n’ai pas de salaire fixe. C’est très enrichissant et stimulant au quotidien.”

Delphine, 41 ans, a rejoint Sextant en juin dernier après avoir travaillé une vingtaine d’années dans le commerce. “Ma reconversion professionnelle s’est naturellement orientée vers le métier de mandataire immobilier afin d’évoluer dans une profession où le relationnel  est l’essence même de la fonction.” Après plusieurs années à travailler les soirs et les week-ends, elle apprécie particulièrement la liberté offerte par cette nouvelle carrière. “L’autonomie permise par ce métier est particulièrement appréciable. Je gère mon temps comme je l’entends et c’est un vrai plus sur la qualité de vie, et l’équilibre entre ma vie professionnelle et ma vie personnelle”.

 

 

 

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !