Immobilier : Les 7 chiffres à connaître pour être incollable sur le marché

© adobestock

Quel est le prix moyen du m² en 2021 ? Quel est le montant déboursé pour devenir propriétaire ? Les Français vivent-ils plutôt en appartement ou dans une maison ? Meilleurs Agents dresse un état des lieux du marché de l’immobilier. 7 chiffres clés à l’appui !

Le printemps est un temps fort pour le secteur de l’immobilier. Et pour cause : les mois de mars, avril et mai occasionnent à eux seuls 30% des transactions immobilières annuelles ! Quel est le prix moyen au mètre carré en 2021 ? Quel est le montant déboursé pour devenir propriétaire ? Les Français vivent-ils plutôt en appartement ou dans une maison ? L’occasion pour Meilleurs Agents de dresser un état des lieux du marché de l’immobilier en 7 chiffres clés !

Plus d’1 ménage sur 2 est propriétaire

L’immobilier est un placement sûr : 70% des Français considèrent la pierre comme une valeur refuge. Ainsi, 58% des ménages sont propriétaires du bien qu’ils occupent.* Un chiffre qui ne cesse d’augmenter depuis les années 80, où le taux de propriétaires en France était de 50%. Cependant, le taux de propriétaires est hétérogène selon les territoires. 8 ménages sur 10 sont propriétaires dans les zones rurales, contre moins de 5 dans les agglomérations des grandes villes.

Près de 6 Français sur 10 habitent dans une maison

56% des ménages français résident dans une maison.* Cette tendance s’accentue lorsque l’on s’éloigne des grandes métropoles : dans les communes rurales, 9 ménages sur 10 vivent dans un habitat individuel. À l’inverse, certaines villes possèdent une part de maisons très marginale. C’est le cas de Paris, où les maisons représentent seulement 1% des logements. En 2020, les Français ont continué de porter leur attention sur les maisons : 58% de transactions concernent ce type d’habitat, avec une surface médiane de 95 m².

Le logement représente près de 30% de la dépense des ménages

Le logement est le 1er poste de dépense des ménages, loin devant la part consacrée à l’alimentation (17,1%) ou aux transports (14,2%)*. Cette part est en nette augmentation depuis les années 1990, puisqu’elle représentait alors 20% de la dépense des ménages. De plus, 38% des Français ont fini de rembourser leur crédit immobilier et sont donc propriétaires de plein droit.

230 000 € = la transaction immobilière moyenne

En 2020, la transaction immobilière moyenne s’élève à 230 000 €, un montant en hausse de 10,7% (soit 22 000€) depuis 2014. Cela représente une surface médiane de 78 m², et 50% des transactions concernent des biens de 4 pièces ou plus. Avec 230 000 €, il est possible d’acquérir un appartement de 46 m² à Lyon, un studio de 22 m² à Paris ou encore une maison de 100 m² avec jardin à Limoges !

« Malgré le durcissement opéré par les banques en ce début d’année, les conditions d’emprunt restent exceptionnelles et réussissent à compenser la hausse de prix en améliorant l’accès au logement. Depuis 10 ans, nous constatons un regain en termes de pouvoir d’achat immobilier (+ 5 m² en moyenne) dans l’ensemble des métropoles françaises, excepté à Bordeaux et Lyon », observe Barbara Castillo Rico, Responsable des études économiques chez Meilleurs Agents.

Comptez 2 805 € le m² en moyenne

Le prix moyen du mètre carré s’élève à 2 805 € en France, en augmentation de 13% en 5 ans. De fortes disparités sont observables entre les grandes métropoles et le reste du territoire : – Paris observe un prix au m² supérieur à 10 000 € (10 318 €/m²) – Les grandes villes Marseille et Lyon ont un prix moyen respectif de 3 134 € et 4 943 €. “En l’espace de 20 ans, les prix ont augmenté dans l’ensemble du territoire. Au début du XXIe siècle, il y avait encore des villes avec un prix au m2 inférieur à 1 000 € ! C’était notamment le cas à Toulouse, Lille, Montpellier, Bordeaux ou encore Nantes”, ajoute Barbara Castillo Rico.

13 812 €/m² : Saint-Jean-Cap-Ferrat, la ville la plus chère de France

Saint-Jean-Cap-Ferrat est la ville la plus chère de France avec un prix moyen au m² de 13 812 €, un montant allant jusqu’à 17 000 €/m² pour une villa et qui dépasse les prix parisiens (10 318 €/m²) ou ceux des stations de ski les plus prestigieuses (12 279 €/m² à Courchevel).

Plus d’1 million de transactions immobilières en 2020

L’année 2020 s’est clôturée avec 1 024 000 transactions**, et ce en dépit de la crise sanitaire. En effet, si l’activité s’était retrouvée au point mort durant le premier confinement, le rebond technique qui s’en est suivi a permis un phénomène de rattrapage particulièrement brusque et rapide avec +370% de promesses de vente signées à la sortie du confinement.

« On se prépare toutefois à une année 2021 en demi-teinte : on assiste actuellement à un rééquilibrage du rapport de force entre acheteurs et vendeurs. Dans la majorité des grandes métropoles, Paris en tête, la tension immobilière atteint un ratio proche d’un acheteur pour un vendeur. La demande est fragilisée par l’incertitude et la lassitude des ménages face à une crise sanitaire qui se prolonge. Le printemps 2021 s’annonce un peu plus morose qu’à l’accoutumée », précise Barbara Castillo Rico.

* INSEE Statistiques Logement 2017
** DGFiP et Notaires

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !