Le coin du conseiller immobilier : L’erreur de vos semi-vacances

Après quelques jours de repos en juillet/août, tout pourrait sembler simple et propice à de belles avancées, avec une motivation reboostée… Pourtant ce n’est pas toujours le cas. Explications de Dominique Piredda

Une baisse de productivité

Une incroyable baisse de régime qui s’amorce dès la fin juin, s’accentue mi-juillet pour se terminer généralement fin août. Nous pourrions nous en réjouir en nous disant que notre activité subit une saisonnalité, qu’elle se met au vert en été, que tout le monde est en vacances et que chacun exerçant ce métier a droit à un repos mérité.

Ce n’est hélas absolument pas le cas. Certes l’immobilier est plus calme durant les deux mois d’été, mais la majorité des professionnels qui disent rester au travail, ne prendre que quelques jours, voire pas du tout, sont très peu visibles tout au long de cette période. La plupart ne font que très peu de prospection, sont beaucoup moins réactifs aux demandes de renseignements et de visites de leurs clients.

Une période déterminante

Pourtant, juillet, août et septembre sont les trois derniers mois durant lesquels s’inscrivent notre chiffre d’affaires de l’année en cours, et le nombre de nos ventes. Ce sont les mandats et les offres d’achats, reçues en cette période,  qui décideront de l’atteinte ou non des objectifs que nous nous sommes fixés en début d’année.

Pas de demi-mesure

Croyez-moi, il n’y a rien de pire que de ne pas être en vacances et de ne pas travailler pleinement durant cette période. Même si votre secteur est calme, il y a toujours mille choses à faire. Bien sûr certains diront que la prospection est impossible, que les gens sont en vacances… pourtant tous ne partent pas, très rare sont ceux qui partent deux mois et de nombreux confrères vous laissent le champ libre !!

Pourtant nombreux sont ceux qui durant cette période n’obtiennent aucun résultat. Très peu de contacts, pas de nouveaux mandats, pas d’offres. Deux mois pour lesquels, s’ils avaient été véritablement en vacances, rien ou presque aujourd’hui ne serait différent.

Des vacances gâchées en quelque sorte. Deux mois où vous auriez pu décider de véritablement vous reposer et de recharger vos batteries, pour être d’attaque dès la fin de vos vacances. Vous saisissez la nuance ? Sans compter le sentiment de culpabilité, lorsque vous regarder les deux derniers mois qui se sont écoulés à grande vitesse, et  pour lesquels vous peinez à cerner le résultat et à retracer le quotidien. 

Bien sûr, inutile de culpabiliser, les situations que nous vivons, les sentiments que nous ressentons sont le résultat de nos choix, de nos erreurs, parfois de nos méconnaissances.

Si l’année prochaine vous décidez de partir au mois d’août, mettez les bouchées double en juillet, afin de prendre de l’avance et profiter sereinement de vos congés

Dominique Piredda, coach, formateur, fondateur de Mandataire-immo.fr : Dominique Piredda
Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !