Immobilier Chine : Le promoteur Fantasia lui aussi incapable de rembourser ses dettes

Fantasia
© adobestock

Après le scandale Evergrande, Fantasia, un autre promoteur chinois est en mauvais posture. Il fait face à une dette impayée et pourrait lui aussi ébranler le secteur immobilier.

A l’instar du géant chinois Evergrande, au bord de la faillite (avec plus de 300 milliards de dettes impayées) et qui s’est retiré de la bourse de Hong Kong en y suspendant sa cotation, le promoteur immobilier chinois Fantasia, spécialisée dans les appartements de luxe et les projets résidentiels haut de gamme, ne parvient pas à honorer sa dette.

Il a annoncé lundi qu’il lui était impossible de rembourser une échéance de 206 millions de dollars (177 millions d’euros) sur sa dette. Une annonce qui tombe mal puisque, de son côté, la société de gestion Country Garden Services Holdings a indiqué qu’un prêt de 700 millions de yuans (93 millions d’euros), arrivant lui aussi à échéance lundi, n’avait pas été remboursé par l’une des filiales de Fantasia.

A la 73e place des promoteurs immobiliers chinois

Fantasia Holdings, basée à Shenzen et fondée en 1996 par Zeng Jie, la nièce de l’ancien vice-président Zeng Qinghong, n’a pas la même envergure qu’Evergrande sur le marché immobilier, il est classé à la 73e place des promoteurs chinois, mais ses difficultés à honorer ses dettes soulèvent certaines questions quant aux informations financières délivrées par les entreprises chinoises.

Le doute sur la transparence des informations financières de Fantasia

Dans la foulée de ses défauts de paiement, l’agence de notation Fitch a dégradé la note de Fantasia de B à CCC – un niveau réservé aux entreprises en défaut de paiement – exprimant ainsi ses doutes quant à la transparence et la fiabilité financière de l’entreprise.

Bien que Fantasia n’ait pas honoré un précédent paiement, rien n’avait été « mentionné dans les rapports financiers de la société», a rapporté l’agence de notation qui a ajouté : « Nous croyons que l’existence de ces obligations signifie que la situation de liquidités de l’entreprise pourrait être plus serrée que ce que nous avions prévu. En outre, cet incident jette un doute sur la transparence des informations financières de la société».

Evergrande, Fantasia…, deux acteurs, d’un secteur immobilier chinois largement surendetté, dont la situation renforce les inquiétudes des investisseurs. Un autre promoteur, Sinic, pourrait aussi être dans la tourmente !

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo