Congrès FNAIM et salon des professionnels de l’immobilier : 3 jours de RV et 3 500 participants

Retour sur le 75ème Congrès et Salon des professionnels de l’immobilier qui a réuni 3 500 participants du 29 novembre au 1er décembre.

Jean-Marc Torrollion

© MySweetProd/Christiphe Lebedinsky. Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM.

 0
Temps de lecture estimé : 5 min

3 jours d’échanges et de débats pour les professionnels de l’immobilier

Cette édition 2021, historique en sa qualité de 75ème rassemblement de la profession, a mis à l’honneur des conférences et débats de haut niveau, pour aborder enjeux immédiats et de demain, politiques mais aussi économiques grâce à une joute de haut vol entre Thomas PORCHER et Dominique SEUX ; défis des chefs d’entreprise avec le navigateur Louis BURTON ; prospective, autour de think tanks innovants – Génération Libre et Terra Nova –  et les acteurs qui font le bâtiment et la ville de demain, entre autres Christine LECONTE, Présidente du Conseil National de l’Ordre des Architectes, et Pierre-André de CHALENDAR, Président de Saint-Gobain.

Par ailleurs, au cours de ce Congrès FNAIM & Salon des professionnels de l’Immobilier, près de 40 ateliers pratiques ont été proposés, permettant aux acteurs d’appréhender une actualité législative particulièrement dense, de partager leurs expériences d’entrepreneurs et de découvrir les dernières innovations d’un secteur en mouvement.

Après une édition 2020 100% digitale, mission réussie pour ce retour à un événement physique au Carrousel du Louvre, allié à un format digital.

« Nous nous félicitons de l’exceptionnelle réussite de ce congrès. Exposants comme visiteurs ont répondu présents au-delà de nos attentes autour d’intervenants de qualité, heureux de se retrouver et de débattre. Et ce temps collectif a été rendu accessible pour tous, même ceux connectés à distance. Nous sommes particulièrement fiers de la qualité des tables rondes que nous avons organisées : pendant trois jours, la FNAIM a été au centre de tous les enjeux actuels du logement pour nos concitoyens. » réagit Jean-Marc TORROLLION, Président de la FNAIM.

Replacer le logement au coeur de la présidentielle 2022

Temps fort de cette édition 2021, les « tribunes présidentielles » du mardi 30 novembre, pendant lesquelles les candidats à l’Élysée et leurs représentants étaient invités à venir présenter leurs propositions sur le logement. L’occasion pour la FNAIM de placer, le temps d’une matinée, le logement, sujet majeur dans le quotidien des Français, au cœur des débats présidentiels.

 » Alors que l’immobilier reste un sujet de préoccupation centrale des Français, aucun candidat à l’élection présidentielle n’avait jusqu’ici traité le sujet du  logement de façon globale « , se réjouit Jean-Marc TORROLLION, le Président de la FNAIM . » L’ensemble des candidats ou de leurs représentants ont eu une tribune afin de livrer leur vision sur l’ensemble des questions liées au logement : logement privé et social, rénovation, construction, accession à la propriété, etc. C’était notre pari. Nous considérons qu’il est réussi, même si ce n’est évidemment qu’une étape pour que le logement soit placé au cœur des projets des candidats « .

DR. Fnaim

Dominique ESTROSI SASSONE (porte-parole de Xavier BERTRAND), Arnaud MONTEBOURG, Aurélien TACHÉ (représentant de Yannick JADOT), Marine LE PEN, Geoffroy DIDIER  (porte-parole de Valérie PÉCRESSE), Nathalie APPÉRÉ (représentante d’Anne HIDALGO) et Roland LESCURE (représentant d’Ensemble citoyens !) se sont ainsi succédés à la tribune pour avancer leurs propositions en matière de logement.

Rénovation énergétique : enjeu majeur des prochaines années

Emmanuelle Wargon, ministre du Logement, était présente lors de la plénière d’ouverture. Son discours faisait suite à celui du Président de la FNAIM qui l’appelait à répondre aux inquiétudes des professionnels quant au calendrier de rénovation imposé par la loi Climat et résilience. La ministre a ainsi assuré aux congressistes de la vigilance du Gouvernement quant à la soutenabilité du calendrier de la Loi Climat et résilience, à l’amélioration de l’accompagnement au plus près du terrain, se disant prête, le cas échéant  » à faire évoluer les calendriers en fonction de l’état et de l’évolution du marché « .

Invitée à prendre la parole lors de la plénière d’ouverture du Congrès, la ministre du Logement, Emmanuelle WARGON, a su répondre aux appels du Président de la FNAIM dans son discours d’introduction, saluant l’action des professionnels de l’immobilier qui ont « été au rendez-vous pour faire face », tout au long de la crise COVID-19 ; saluant les bailleurs privés, qui font un acte d’utilité sociale quand ils louent un bien. Alors que la FNAIM s’inquiète du calendrier de rénovation imposé par la loi Climat et résilience, Emmanuelle WARGON a assuré aux congressistes de la vigilance du Gouvernement quant à la soutenabilité du calendrier de la Loi Climat et résilience, à l’amélioration de l’accompagnement au plus près du terrain, se disant prête, le cas échéant « à faire évoluer les calendriers en fonction de l’état et de l’évolution du marché ».

Un congrès écoresponsable

Mobilisée de longue date en matière de rénovation énergétique des logements et du rôle primordial que doivent jouer les professionnels de l’immobilier dans ce contexte, la FNAIM a fait le choix d’engager son Congrès dans une démarche écoresponsable et de développement durable en réduisant ses impacts environnementaux et sociétaux dans son organisation et ses relations avec ses parties prenantes.  Reconnu et approuvé par les participants, l’événement vise une labélisation « Événement Éco-engagé ».

Vous pouvez retrouver l’ensemble des replays des conférences et ateliers sur le site du congrès.

Partenaire du Congrès FNAIM et professionnels de l’immobilier, MySweet’immo a reçu celles et ceux qui font l’immo pour des interviews en live à visionner ici et à retrouver sur Mon Podcast Immo.