Le coin du conseiller immobilier : Ne pas abandonner l’immobilier

Professionnels de l’immobilier, Dominique Piredda livre ses conseils pour ne pas abandonner l’immobilier.

 0
Temps de lecture estimé : 4 min

Si vous exercez le métier d’agent ou mandataire immobilier depuis quelques années déjà, vous ne pouvez pas ignorer le nombre de personnes qui, chaque jour, rejoignent ce métier. La bonne question à se poser est « parmi elles, combien réussissent, combien souffrent sans véritablement gagner leur vie et combien abandonnent ? ». Réponse avec Dominique Piredda

Aimer ce que l’on fait

Il est difficile de savoir exactement combien rejoignent ce métier, à cause du jeu des chaises musicales avec ceux qui quittent le réseau X pour rejoindre le réseau Y (parfois plusieurs fois de suite), mais aussi car les agences et les réseaux n’aiment pas communiquer sur le sujet du turnover. Enfin parce qu’il est compliqué d’établir des statistiques fiables avec un flux de nouvelles recrues permanent dans un métier où une période de 4 à 6 mois minimum est nécessaire avant de trouver un équilibre entre sa prospection, son portefeuille de mandat, son nombre de ventes et son chiffre d’affaires.    

Aujourd’hui vous pensez peut-être que la concurrence devient trop rude, que trop de propriétaires veulent vendre leur maisonnette au prix du château de Chambord et se passer des services d’un professionnel, que les acquéreurs ne savent généralement pas ce qu’ils recherchent et quant ils le savent,  qu’ils sont le plus souvent irréalistes…

Si c’est votre cas, alors vous devez vous poser cette simple question : Aimez-vous réellement ce que vous faites ? Vous connaissez sans doute la fameuse citation de Confucius : « Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. ».

Êtes-vous réellement intéressé par l’immobilier ?

Même si comme beaucoup vous avez rejoint ce métier persuadé d’être depuis longtemps intéressé par l’immobilier, aimer le contact humain, vouloir aider les gens et rêver d’être indépendant, pensez-vous que cela suffise pour véritablement aimer votre métier ? Pouvez-vous réellement parler de passion ? Ne confondez-vous pas avec l’ambition ?

La passion du métier

Selon le dictionnaire la passion c’est « un état affectif et intellectuel assez puissant pour dominer la vie mentale ». La passion c’est donc, dans son travail de tous les jours, ne plus faire de différence entre ce qui est agréable et ce qui l’est moins, profiter du premier et accepter le second. Un travail passionnant est un travail qui nous correspond, qui est aligné avec notre talent, nos envies,  qui nous offre la possibilité de nous épanouir, de nous dépasser et qui nourrit notre soif d’apprendre.  

Dans cette citation, ce que ne nous dit pas Confucius, c’est que pour savoir si vous aimez suffisamment ce métier au point de pouvoir un jour l’exercer avec passion et en accepter les avantages autant que les inconvénients, c’est qu’il faut du temps, de la patience,  de la persévérance, savoir rester motivé quelle que soit la situation, et surtout quel que soit votre interlocuteur.   

Tout le monde doute

Il est normal de douter, souvent d’ailleurs aux moments de réaliser les tâches difficiles celles que nous n’aimons pas accomplir.  Elles existent dans tous les métiers, et pour beaucoup, dans le nôtre, il s’agit de la prospection. C’est seulement lorsque vous comprendrez qu’elles sont indissociables du métier et que vous les accepterez et les réaliserez sans difficulté, que vous saurez si vous êtes passionné par votre métier. A l’inverse tant que vous résisterez, vous hésiterez entre continuer, stagner ou arrêter.

Ne pas abandonner trop tôt

Un véritable dilemme qu’on pourrait résumer ainsi : Pour réussir à exercer son métier avec passion il faut d’abord réussir à l’exercer sans passion. Un genre de dilemme à la Raymond DEVOS : être passionné pour réussir et réussir pour savoir si l’on est passionné.  

La morale de cette histoire c’est que la majorité des gens qui abandonnent le font trop tôt, sans s’être suffisamment donné les moyens de réussir, par manque de persévérance, d’efforts et de réelle motivation. Beaucoup passent ainsi à coté de ce qui aurait pu leur permettre de ne plus jamais travailler un seul jour et vivre de leur passion. Réfléchissez avant d’abandonner l’immobilier.

Dominique Piredda, est coach, formateur, fondateur de Mandataire-immo.fr