« L’immobilier n’est pas un métier, c’est une passion ! », Laurent Demeure, président et CEO de Coldwell Banker® Europa Realty

Laurent Demeure, président et CEO Coldwell Banker Banker® Europa Realty présente sa vision du métier et les atouts de son enseigne.

A l’occasion de la première table ronde organisée par le réseau Coldwell Banker en partenariat avec MySweetimmo, son président Laurent Demeure président et CEO de Coldwell Banker® Europa Realty et ses franchisés Alexandre Beuvain, dirigeant de Coldwell Banker Riviera (Côte d’Azur), Joanny Sainrimat, dirigeante Coldwell Banker RS Properties (La Varenne Saint-Hilaire) et Jean-François Bourdin, dirigeant de l’agence Coldwell Banker Bords de Seine (Boulogne-Billancourt) ont pu faire le point sur les atouts du réseau immobilier. Extraits choisis.

Ariane Artinian : Laurent Demeure, vous dirigez le réseau Coldwell Banker en France et à Monaco depuis 10 ans, et depuis cette année, en Belgique, en Suisse, au Luxembourg et au Liechtenstein.…

Laurent Demeure : Tout à fait ! Cette année, après notre dixième anniversaire en France, qui sera fêté au mois d’octobre, nous avons décidé à partir la conquête de nouveaux territoires. Nous avons commencé à nous implanter au Luxembourg depuis le 1er janvier, nous sommes en train de travailler sur une implantation en Suisse et en Belgique. Nous allons continuer cette implantation, à la fois en Europe francophone et en Europe de langue allemande, italienne, dans le futur. Bien que Coldwell Banker existe déjà en Italie et en Espagne, ces destinations sont gérées de manière indépendante.

Ariane Artinian : L’ADN international imprègne fortement Coldwell Banker. Pouvez-vous nous racontez l’histoire de la marque ?

Laurent Demeure : Coldwell Banker, c’est l’histoire d’un jeune entrepreneur, Colbert Coldwell, au début du siècle dernier aux Etats-Unis. En 1906 après le terrible tremblement de terre de San Francisco aux États-Unis, la ville est rasée, la maison des titres et hypothèques s’est enflammée. Colbert Coldwell décide alors de créer une agence immobilière sur des valeurs d’engagement, de respect et d’éthique. Ce sont sur ces valeurs que le réseau va se développer au niveau mondial. Coldwell Banker est présent aujourd’hui dans 52 pays.

Ariane Artinian : Comment Coldwell Banker surmonte la crise économique et sanitaire ?

Laurent Demeure : Nous surmontons la crise grâce à notre ADN d’innovation, de flexibilité et d’engagement auprès de nos clients. Notre culture d’entreprise, très forte, nous permet de nous adapter. Et de transformer ces difficultés en opportunités pour nous développer plus vite et prendre des parts de marché. L’année 2020 a finalement été très bonne pour Coldwell Banker.

Ariane Artinian : Qu’est-ce qui peut pousser les agents immobiliers indépendants à rejoindre Coldwell Banker Europa Realty aujourd’hui?

Laurent Demeure : Rejoindre Coldwell Banker c’est avoir une ambition, rejoindre une culture d’entreprise basée sur la réussite, la qualité et l’excellence. C’est aussi rejoindre un réseau mondial pour échanger avec des collègues à travers le monde, s’échanger des clients et se donner les moyens de réussir dans son activité en devenant un leader local. Rejoindre Coldwell Banker c’est gagner en légitimité sur l’immobilier de luxe, sur l’immobilier international et avoir la capacité à recruter de nouvelles personnes pour rejoindre son équipe et à avoir de nouveaux clients. Par conséquent, nous rejoindre permet d’augmenter son activité, son business.   

Ariane Artinian : Concrètement, quels gains escompter au bout de 2 à 3 ans quand on a rejoint l’enseigne?

Laurent Demeure : Celles et ceux qui rejoignent notre enseigne peuvent s’attendre à une très forte amélioration de leur notoriété leur permettant d’avoir des consultants de meilleure qualité et de capter de nouveaux mandats sur l’immobilier de luxe. Cela se traduira à l’arrivée, par une augmentation du chiffre d’affaires. Nous avons des exemples de réussite foudroyants chez Coldwell Banker. En quelques années de petites agences immobilières (de deux/trois personnes) sont devenues des structures importantes et des leaders locaux multi points de vente. Leurs réussites, ils la doivent à Coldwell Banker et à leur travail.

Ariane Artinian : Quel est le profil type d’une agence qui réussit chez Coldwell Banker ?

Laurent Demeure : Il est toujours difficile de définir un profil type d’autant nous sommes une entreprise qui aime la diversité et qui pratique l’inclusion. S’il y a point commun entre les agences du réseau, c’est la passion du métier, le respect du client et la volonté de l’excellence. Etre agent immobilier n’est pas un simple métier, c’est un véritable lifestyle 7j/7. Il faut aimer les autres, aimer les personnes avec qui nous allons travailler pour les aider à réaliser leur projet. C’est cela qui nous unit et qui nous réunit.

Ariane Artinian : Alexandre Beuvain, vous dirigez quatre agences sur la Côte d’Azur. Pourquoi avoir rejoint Coldwell Banker ?

Alexandre Beuvain : Coldwell Banker, est un levier pour mon business. C’est une formidable carte de visite pour mon groupe d’agences immobilières, une éthique reconnue dans le monde entier et un accélérateur de carrière pour mes collaborateurs.

Ariane Artinian : Comment s’est passé votre intégration ?

Aexandre Beuvain : La transition est réussie puisque nous avons réussi à rentrer de belles propriétés sur la côte d’Azur. Aujourd’hui nous sommes les numéros 1 dans le positionnement immobilier que nous souhaitions avoir à savoir l’immobilier de luxe sur la Côte d’Azur. Nous tendons à garder le portefeuille de biens au-delà du million pour pouvoir représenter la marque Coldwell Banker Global Luxury sur Cannes ou le Cannet

Ariane Artinian : Joanny Sainrimat, vous avez rejoint Coldwell Banker juste avant le confinement et vous venez d’ouvrir votre agence immobilière. Comment s’est passé votre parcours de création ?

Joanny Sainrimat : Notre parcours s’est très bien passé. Nous avons suivi une formation d’une semaine durant laquelle nous avons balayé les sujets propres à la profession immobilière bien sûr mais aussi les sujets qui touchent à l’univers du luxe. Maîtriser les codes de ce marché de niche, nous permet de nous démarquer.

Ariane Artinian : Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre Coldwell Banker pour créer votre agence ?

Joanny Sainrimat : J’ai d’abord été séduite par le message humain qui se dégage du site Coldwell Banker. Mon impression a été confirmée lors des échanges téléphoniques puis lors de la première rencontre. Connaissant l’univers du luxe, j’ai apprécie aussi les prestations proposées et notamment la vente avec intelligence émotionnelle.

Ariane Artinian : Quelle est votre politique de recrutement ?

Laurent Demeure : Actuellement, nous sommes une entreprise qui recrute. Nous recrutons beaucoup car nous nous développons énormément, nous ouvrons de nouveaux bureaux et de nouveaux pays, nous prenons des parts de marché ce qui explique notre besoin important de renforcement des équipes.

Nous avons un profil de recrutement à la fois inclusif et dans la diversité. Nous sommes ouverts à des personnes de nationalités étrangères, nous avons des consultants diverses nationalités différentes chez Coldwell Banker.

Ce qui rassemble, réunit et différencie nos collaborateurs est la qualité de service. Ils ont tous la relation humaine au cœur de leur mode de fonctionnement et de pensée.

Nos équipes et nos conseillers aiment les émotions procurées par une vente immobilière. Nous recrutons des personnes orientées service.

Ariane Artinian : Il n’est pas nécessaire d’avoir connaissances en immobilier pour rejoindre vos équipes?

Laurent Demeure : Ce n’est pas indispensable. Nous recrutons des candidats avec ou sans connaissances en immobilier. Nous sommes en capacité d’intégrer ces différents profils avec des parcours différents. Coldwell Banker est là pour former, suivre, coacher et suivre la réussite de ses collaborateurs. Notre métier est de faire réussir, d’apporter des outils, du support et une marque pour ouvrir des portes.

Ariane Artinian : Quels sont les outils technologiques sur lesquels vous vous reposez ?

Laurent Demeure : Nous travaillons actuellement sur un plan de digitalisation de nos process pour gagner du temps, mieux satisfaire nos clients et augmenter la productivité interne. Mais retenons que la technologie ne remplacera jamais l’agent immobilier. En effet, celui-ci est au cœur de la relation humaine, au cœur de la transaction et personne ne peut le remplacer. La digitalisation et les outils technologiques sont mis à la disposition de nos équipes pour permettre d’apporter encore plus de services à leurs clients et d’obtenir le meilleur prix pour leurs ventes.

Ariane Artinian : Nous venons de voir les qualités pour être un bon agent immobilier, à contrario, y-a-t-il un défaut rédhibitoire pour être un bon agent immobilier ?

Laurent Demeure : Le défaut rédhibitoire pour un agent immobilier, c’est ne pas aimer parler aux gens, ne pas aimer rencontrer de nouvelles personnes. Si vous pensez que l’immobilier est un métier facile, un métier où l’on gagne de l’argent facilement, il ne faut pas faire d’immobilier non plus, car vous serez très vite déçu. L’immobilier n’est pas un métier, c’est une passion.

Ariane Artinian : Peut-on gagner beaucoup d’argent en immobilier ?

Laurent Demeure : Il est possible de bien gagner sa vie dans l’immobilier, mais c’est un métier compliqué, dans lequel il faut se former en permanence. C’est un métier de flexibilité et d’engagement. L’immobilier est un style de vie avant tout.

Ariane Artinian : Quels sont les atouts du réseau pour aider les franchisés à mieux recruter ?

Jean-François Bourdin : L’’image dégagée par la marque adossée à une structure mondiale solide est un plus. Et nous en bénéficions pour nos recrutements. Pour nombre de candidats, Coldwell Banker est plus rassurant qu’un réseaux plus mass market ou qu’une agence immobilière indépendante.

Ariane Artinian : Lorsque vous vous êtes lancé chez Codwell Banker, vous n’étiez pas agent immobilier. Comment s’est passé la formation ?

Jean-François Bourdin : J’ai bénéficié d’une formation théorique pourapprendre les spécificités du métier. Venant de fonction commerciale et managériale, 80 % des éléments liés à la fonction commerciale et technique m’étaient familiers. En revanche, le réseau m’a aidé à acquérir des données indispensables du secteur. La formation pratique m’a été très bénéfique puisqu’elle consiste à s’exercer sur le terrain, à suivre la vie d’un consultant sur une semaine et à découvrir la prospection physique et téléphonique. Cela permet à mon équipe et moi-même d’être plus performants et partager les réalités du terrain.

Ariane Artinian : Comment formez-vous vos consultants aujourd’hui ?

Jean-François Bourdin : Il y a une première étape pour l’intégration des consultants qui dure un peu plus de deux semaines, c’est ce que l’on appelle la CB Academy. Cela permet, au travers de vidéos et de différents modules, de balayer l’ensemble du métier.

Chaque consultant qui nous rejoint possède de deux semaines de formation en e-learning, au sein du bureau Coldwell Banker Bords de Seine. Ils ont ensuite une formation des différents outils que nous utilisons, par exemple notre plateforme de communication pour la partie réseaux sociaux.

Je les accompagne également sur les réseaux sociaux car c’est aujourd’hui un élément indispensable pour connaitre la marque, se faire connaître et exister sur le web.

Une fois la formation reçue en e-learning, je les intègre au sein du bureau pendant deux jours avec une formation, en temps complet en présentiel, portant sur le métier, le plan d’action et sur les différentes questions qu’ils peuvent avoir suite à la formation e-learning.

Je les accompagne par la suite faire de la prospection terrain et téléphonique. J’ai réussi à créer, au sein du bureau Coldwell Banker, un réel esprit d’équipe. En effet, nos collaborateurs fonctionnent par binômes et trinômes, ils se forment entre eux pour aller sur le terrain et faire connaître la marque.

Ariane Artinian : Devenir franchisés Coldwell Banker n’est-il pas avant tout un réel projet entrepreneurial…

Laurent Demeure : En effet, chacune des personnes qui travaille chez Coldwell Banker a une mentalité d’entrepreneur. Notre business model est basé sur l’entreprenariat. Que ce soit nos consultants, nos dirigeants ou nos franchisés, il est important d’avoir des personnes qui soient de véritables entrepreneurs, qui s’investissent dans le métier, pour la passion et la réussite des projets de leurs clients.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !