Le coin du conseiller immobilier : Les honoraires seront négociables dès le 1er avril

Tout savoir sur les changements concernant les honoraires immobiliers avec Dominique Piredda, coach en immobilier.

Le législateur a publié un nouvel arrêté au Journal Officiel le 4 février 2022 modifiant les articles 2 et 4 de l’arrêté de 2017 relatif à l’information des consommateurs par les professionnels intervenant dans une transaction immobilière. A compter du 1er Avril 2022, la nouvelle mouture de l’article 2 impose à tous les professionnels d’afficher leurs tarifs maximums pour l’ensemble de leurs prestations, notamment celles liées à la vente, à la location de biens et à la gestion immobilière, en indiquant pour chacune d’elles à qui incombe le paiement de cette rémunération limitant ainsi à des situations exceptionnelles le changement de la charge des honoraires.

Des honoraires pouvant être révisés à la baisse

Terminé l’interdiction faite aux professionnels de déroger à leur barème, ils pourront désormais le réviser à la baisse en rapport au maximum affiché.

Une modification importante de la loi avec pour conséquence la possibilité pour le consommateur de négocier des baisses de prix sur toutes les prestations des professionnels de l’immobilier.

Attention à ne pas trop se bruler les ailes

Alors vous, qu’en pensez-vous ? Même si vous étiez nombreux à vous plaindre de ne pas pouvoir vous aligner lorsque vous étiez en concurrence avec un confrère utilisant un barème plus bas que le votre, aujourd’hui allez vous user de cette liberté de brader vos honoraires jusqu’à en faire un argument lors de vos prises de mandat ? Attention, à ce jeu vous pourriez au final être l’arroseur arroser, vous dévaloriser et dévaloriser la profession tout entière et surtout finir par travailler pour rien.

Ou bien au contraire, allez-vous remonter votre barème en vous disant qu’il vous sera plus facile et surtout moins douloureux de négocier vos honoraires lorsque cela vous sera demander. Attention, là encore un très mauvais calcul qui réduirait vos chances d’être contacter par les vendeurs qui consultent votre barème en amont comme la loi leur permet, et vous colleraient une réputation de professionnels hors de prix.

Donnez l’envie de travailler avec vous

Faites en sorte que votre prospect ai envie de travailler avec vous avant même de devoir parler d’honoraires avec lui. C’est l’unique moyen de maîtriser, plus tard, la négociation de vos honoraires, si toutefois le sujet est abordé. Lorsque que vous donnez l’envie de travailler avec vous, le sujet des honoraires devient secondaire, c’est un peu comme le phénomène des enchères : Je veux cet article, je monte les enchères, je surenchéris souvent même au-delà de ce que j’avais décidé.

Dominique Piredda, est coach, formateur, fondateur de Mandataire-immo.fr
Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo