Financer la frugalité immobilière : Le 1er volet d’un cycle de conférences organisées par l’ESPI

ESPI
© DR.ESPI

Le Groupe ESPI organise un cycle de conférences autour de la frugalité dans l’immobilier. Objectif ? Aborder la promotion, la gestion et la finance dans la transition énergétique et écologique. La thématique du 1er volet : Financer la frugalité immobilière.

Face aux bouleversements climatiques et sociaux, le bâtiment et l’aménagement des territoires doivent être réinventés. Ce constat mène de nombreux professionnels de l’immobilier à questionner les méthodes de conceptions des villes et territoires de demain. Aussi, pour répondre avec efficacité aux nouveaux enjeux de développement durable, les acteurs de l’immobilier prennent désormais en compte l’empreinte environnementale des bâtiments, et les qualités d’usage des nouvelles constructions. La notion de frugalité trouve alors sa place dans l’instauration d’un nouveau modèle de société, à la fois plus écologique et plus équitable.

Le Groupe ESPI organise à cet effet un cycle de conférences autour de la frugalité dans l’immobilier. Objectif ? Aborder la promotion, la gestion et la finance dans la transition énergétique et écologique. Le 1er volet évoque la thématique : Financer la frugalité immobilière.

Le bâtiment frugal : un nouveau concept de performances environnementales

Lancé en 2018, le « Manifeste pour la frugalité heureuse et créative dans l’architecture et l’aménagement des territoires urbains et ruraux », se veut être une réponse aux enjeux liés aux changements climatiques.

La frugalité dans l’immobilier est un mode de vie qui allie réduction des dépenses, minimalisme et écologie. Elle appelle à réfléchir à une utilisation raisonnée du sol, au respect du site existant et à la valorisation du territoire.

Ainsi, la frugalité dans le secteur de l’immobilier est comme un modèle efficient et innovant, pour concevoir et construire des bâtiments soucieux de la nature environnante, qui s’adaptent aux territoires locaux pour répondre aux impératifs environnementaux et écologiques.

Un label Bâtiment frugal à Bordeaux

À titre d’exemple, en mai 2021, la ville de Bordeaux a pris l’initiative de créer le label Bâtiment frugal bordelais, qui ouvre les chemins de la frugalité, d’une sobriété énergétique et matérielle. Ce label de qualité environnementale marque ainsi le début d’une nouvelle approche en matière de construction et amène les villes et les différents acteurs de la construction à changer les méthodes de conceptions des bâtiments pour entrer dans une logique de réduction de consommation des ressources. Les premiers professionnels invités au Groupe ESPI Bordeaux ont débattu du financement des opérations frugales. Comment « faire mieux avec moins » également du point de vue financier.

« ID&AL groupe réalise la première opération résidentielle éligible au label Bâtiment frugal Bordelais commente Patrice Bonal, Directeur agence de Gironde, ID&AL GROUPE. Elle résulte d’une conception et intelligence collective associant les élus, les services de la Ville, mon équipe, celle de la maîtrise d’œuvre et aussi le propriétaire foncier. La découverte et la mise en œuvre du label nous a beaucoup stimulé car alignés avec nos convictions : en effet, nous sortons des logiques de répétions standardisées car le bâtiment frugal est contextualisé, adapté à son territoire, à son contexte climatique, économique et social local. Le bilan est positif ! »

« Lorsqu’une nouvelle règle émerge dans l’immobilier, cela soulève des inquiétudes, ajoute Stéphane Ferran, Directeur général adjoint, M CAPITAL. En 2012 avec le BBC nous pensions ne jamais arriver à financer les opérations, pourtant 10 ans plus tard les process sont en place. La frugalité n’est pas normée, est-ce que le secteur pourra agir sans normes ? »

Se former à l’immobilier de demain en intégrant la frugalité dans les activités

La construction frugale marque une réelle évolution pour répondre aux enjeux écologiques et favorise une approche bioclimatique, énergétique et écoresponsable. Les bâtiments frugaux s’affranchissent ainsi des standards les plus connus, tels que le bâtiment passif, le BBC, la norme HQE… pour faire local, adapté au contexte social et environnemental. Concilier l’ensemble de ces nouvelles méthodes pour permettre une meilleure conception de l’aménagement urbain est également l’ambition du Groupe ESPI. L’Ecole Supérieure des Professions Immobilières de professionnels de l’immobilier forme les futurs professionnels aux nouveaux métiers de l’immobilier en incluant le développement durable. Avec le mastère en développement durable, le MIDI, l’ensemble des futurs acteurs de l’immobilier est appelé à s’engager en faveur d’une architecture associant écologie, et respect du patrimoine existant.

Laura Brown, Enseignante-Chercheuse Groupe ESPI, précise : « Les normes et les labels mettent en avant la nécessité de construire mieux ; il s’agit à présent de voir plus loin que ces normes, d’agir en faveur d’une qualité architecturale dans l’intérêt commun des habitants. La frugalité invite aussi à réintégrer ce qui est présent sous nos pieds : ressources locales comme les matériaux terre, pierre, bois, mais aussi le bâti existant à réhabiliter. »

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo