ENGEL & VÖLKERS France conclut la vente du Château du Marais avec le milliardaire Daniel Kretinsky

C’est la vente événement de cette rentrée immobilière : Engel & Völkers conclut la vente du prestigieux Château du Marais, le Versailles de l’Essonne.

Alexis Caquet, Directeur Général Engel & Völkers Paris

© DR.Engel & Völkers

Alexis Caquet, Directeur Général Engel & Völkers Paris

 0
Temps de lecture estimé : 3 min

Il s’agit d’un chef d’œuvre de l’époque Louis XVI : situé à 36 kilomètres de Paris, dans la commune du Val-Saint-Germain, le Château du Marais est surnommé le Versailles de l’Essonne.

Et pour cause : les 35 hectares de son domaine comptent un château construit entre 1772 et 1780 par Jean-Benoit-Vincent Barré, l’un des architectes les plus renommés du XVIIIe siècle, mais également de nombreuses dépendances ainsi qu’à l’extérieur, un miroir d’eau de 550 mètres et des jardins à la française que jouxte un parc boisé.

Sainte-Beuve, Prosper Mérimée ou encore Chateaubriand y ont séjourné

De style XVIIe, construit sur les vestiges d’un ancien château fort dont témoignent encore les douves le bordant, le Château du Marais est partiellement classé monument historique. Au fil de sa longue histoire, l’édifice remarquable comptera notamment parmi ses illustres hôtes Sainte-Beuve, Prosper Mérimée ou encore Chateaubriand.

L’acquéreur ? Un homme d’affaires Tchèque : Daniel Kretinsky

Une profondeur historique qui a séduit son tout nouvel acquéreur, Daniel Křetínský, milliardaire Tchèque passionné par la France et son histoire, et ayant déjà multiplié ses investissements dans l’hexagone, via notamment la prise de participation dans le capital social de nombreuses sociétés de presse françaises.

Vue aérienne du Chateau du Marais en Essonne (Ile-de-France)

Prix initial : 52 millions d’euros

En effet, propriétaires du domaine depuis plus d’un siècle, les familles Frotier de Bagneux et de Pourtalès ont décidé de s’en séparer et de nous en confier la commercialisation, au travers du département Private Office d’Engel & Völkers, avec un mandat de vente initial portant sur un prix de 52 millions d’euros.

Un acte définitif scellé cet avec les équipes d’Engel & Völkers

C’est en activant les leviers du réseau international Engel & Völkers que les équipes ont rencontré le futur acquéreur. Après un long travail d’études préalables, de pré-validation de projets par les architectes des Bâtiments de France, et de négociations, les premiers accords ont été conclus, avant que l’acte définitif ne
soit scellé cet été.

Alexis Caquet, Directeur Général Engel & Völkers Paris, se félicite : « Cette très belle transaction assoit une nouvelle fois la position d’Engel & Völkers comme acteur majeur de l’immobilier de prestige, en France et dans le monde. Elle témoigne de l’expertise de nos conseillers Private Of ice, rodés aux exigences de ce marché de l’hyper luxe, mais aussi de la puissance du réseau international d’Engel & Völkers, présent dans plus d’une trentaine de pays à travers le monde. »

Cette très belle transaction assoit une nouvelle fois la position d'Engel & Völkers comme acteur majeur de l’immobilier de prestige, en France et dans le monde. Elle témoigne de l’expertise de nos conseillers Private Of ice, rodés aux exigences de ce marché de l'hyper luxe, mais aussi de la puissance du réseau international d’Engel & Völkers, présent dans plus d’une trentaine de pays à travers le monde.
Alexis Caquet, Directeur Général Engel & Völkers Paris