Location : « Avec Visale, plus de caution à fournir au bailleur », Jérôme Drunat (APAGL)

Vous êtes à la recherche d’une location, vous n’avez pas de garant, pas de caution, vous ne souhaitez pas solliciter quelqu’un pour se porter caution, et vous vous demandez comment votre dossier va passer auprès du propriétaire. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe une
solution. Jérôme Drunat, directeur général de l’APAGL, nous dit tout sur Visale. Au micro Mon Podcast Immo d’Ariane Artinian.

 0
Temps de lecture estimé : 4 min

Depuis 2016, plus de 790 000 locataires ont été logés grâce à la garantie Visale. Vous êtes à la recherche d’une location ? Vous demandez comment vous allez montrer patte blanche et faire que votre dossier soit retenu par le bailleur ? Vous demandez comment garantir le paiement de vos loyers ? Ecoutez cette interview Mon Podcast Immo de Jérôme Drunat, directeur de l’APAGL. Au micro d’Ariane Artinian, il explique comment Visale peut se porter caution gratuitement et démontre présente la grande satisfaction des usagers. A condition évidemment que vous soyez dans les publics éligibles. Extraits choisis.

Mon Podcast Immo : Vous nous présentez l’APAGL ?

Jérôme Drunat : L’Association pour l’Accès aux Garanties Locatives est une des cinq structures du groupe Action Logement qui est spécialisée dans la sécurisation du parc locatif privé. Avec le dispositif Visale, Action Logement se porte caution pour un certain nombre de locataires, comme le ferait une personne physique.

Mon Podcast Immo : Aujourd’hui, lorsqu’on cherche une location, c’est obligatoire d’avoir une caution ?

Jérôme Drunat : C’est fortement conseillé. 65 % des bailleurs utilisent un instrument de sécurisation pour pouvoir louer leur bien et 47 % demandent une caution. Effectivement, face à un public jeune en particulier, un bailleur, qu’il soit privé ou professionnel, va forcément demander une caution.

Mon Podcast Immo : A qui s’adresse Visale ?

Jérôme Drunat : D’une façon générale, elle s’adresse à tous les moins de 30 ans. Pour les plus de 30 ans, il faut être dans l’une des situations suivantes : gagner moins de 1 500 euros par mois, être en double mobilité, c’est-à-dire changer d’emploi et de domicile, ou encore avoir signé un bail mobilité.

Mon Podcast Immo : Quelle est la marche à suivre pour avoir accès à Visale ?

Jérôme Drunat : C’est très simple. Il suffit de créer un compte sur visale.fr et renseigner un certain nombre d’informations pour savoir si vous êtes éligible ou pas. Si la réponse est positive, vous recevez un visa à mettre dans votre dossier location pour le présenter à votre futur bailleur. En cas d’accord du bailleur, celui-ci crée à son tour un compte sur visale.fr, il n’a pas à vérifier l’éligibilité du locataire et il est garanti du paiement des loyers, des dégradations locatives et n’aura pas à faire les procédures de recouvrement.

Mon Podcast Immo : Cela veut donc dire que si le locataire rencontre des difficultés pour payer son loyer, c’est vous qui prenez le relais ?

Jérôme Drunat : Exactement. La garantie Visale couvre trois évènements : les loyers impayés jusqu’à 36 mois sur la durée d’occupation du logement dans le parc locatif privé, les dégradations locatives en plus du dépôt de garantie et toutes les actions qu’Action Logement va faire auprès du locataire pour recouvrer les sommes payées au bailleur.

Mon Podcast Immo : Y-a-t-il des conditions de ressources du locataire pour bénéficier de Visale ?

Jérôme Drunat : Indirectement oui, deux conditions sont applicables à tous les publics : le taux d’effort doit être inférieur à 50 % et le loyer ne doit pas dépasser 1 500 euros en Ile-de- France et 1 300 euros dans les autres régions.

Mon Podcast Immo : Combien de locataires ont-ils déjà bénéficié de Visale ?

Jérôme Drunat : Depuis sa mise en place en janvier 2016, plus 790 000 ménages ont été logés grâce à Visale. Une étude du Credoc montre d’ailleurs que 67 % des baux signés avec Visale ne l’auraient pas été sans cette garantie.

Mon Podcast Immo : Quels sont les avantages pour le bailleur ?

Jérôme Drunat : C’est gratuit, c’est simple, c’est rapide – dès que le bailleur déclare son premier impayé, il est indemnisé chaque mois –, enfin, c’est porté par un groupe puissant, ce qui procure une certaine sécurité. 95% des bailleurs sont satisfait du dispositif.