Le « modeste » achat immobilier de Leonardo di Caprio à Los Angeles

À 4,2 millions de dollars, la star américaine nous a habitués à des achats immobiliers plus fastueux. Mais « Los Feliz House » serait en fait destinée à un membre de sa famille.

Construite en 1926, la dernière acquisition immobilière de Leonardo di Caprio ressemble, de l’extérieur, à une maison britannique traditionnelle. 430 mètres carré, cinq chambres, piscine extérieure et spa… les caractéristiques de la demeure semblent bien éloignées des autres propriétés de l’acteur.

Une maison dans laquelle il n’habitera pas

Le style classique de cette dernière acquisition ne correspond pas au goût ultra-moderne avec lequel il a aménagé sa résidence principale de Los Angeles. Comment, dans ce cas, expliquer cet achat ? Le Los Angeles Times croit avoir la réponse : Leonardo di Caprio aurait acheté cette demeure non pas pour lui, mais pour y loger un proche…

Le futur occupant des lieux succèdera en tout cas à un ancien propriétaire célèbre, puisque la maison appartenait au célèbre musicien Moby !

Di Caprio, roi de l’immobilier

L’acteur américain est coutumier des investissements dans la pierre : il possède plusieurs propriétés à New-York, Los Angeles et Palm Springs. Des demeures dont il fait commerce au gré de ses envies : son ancienne villa sur la plage de Malibu s’est envolée à 11 millions de dollars, tandis que son appartement londonien de Greenwich Village lui en a rapporté 8 millions.

Le projet le plus pharaonique de Leonardo di Caprio reste l’immense complexe qu’il est en train de faire construire sur l’île qu’il a achetée au Belize il y a dix ans. 43 hectares que l’acteur veut transformer en village écologique, et où il fait construire des dizaines de villas entièrement autonomes en énergie. Pour s’offrir la plus petite de ces constructions, il faudra tout de même débourser 4 millions de dollars. Écolo, oui, mais business man avant tout !

© Édouard du Penhoat