5 conseils pour retrouver rapidement un nouveau colocataire

Près d’un tiers des colocataires étudiants compte quitter leur colocation avant l’été, selon une enquête menée par le site appartager.com. Voici ce qu’il faut savoir pour retrouver rapidement un colocataire

L’arrivée de l’été signifie le début d’un renouvellement des locataires. Vous avez un appartement en colocation et vous êtes confronté au départ de l’un d’en eux. Suivez les conseils de Cédric Brochier, porte-parole d’Appartager,

1.Passez une petite annonce

Lorsqu’il s’agit de trouver un nouveau colocataire, la méthode la plus répandue (et la plus simple) consiste à publier une offre sur les sites de petites annonces généralistes ou spécialisés dans l’immobilier ou dans la colocation. Cette méthode permet de toucher un grand public et augmente ainsi les chances de recevoir rapidement des réponses. Certains sites proposent de personnaliser les critères de sélection afin de proposer uniquement les profils correspondant à la recherche.

2.Communiquez le plus d’informations possibles

Pour assurer une bonne visibilité à votre offre sur ces sites, donnez le plus d’informations possible : superficie du logement, nombre de chambres, nombre de colocataires, transports à proximité, nombre de salles de bain et montant du loyer par chambre. Ces précisions vous permettront de recevoir un maximum de candidatures cohérentes.

3.Confiez la recherche aux colocataires

Laissez les colocataires en place se charger de la recherche. Ils ont souvent une idée de la personne qu’ils voudraient voir intégrer la colocation. Ils pourront par exemple choisir une personne partageant la même passion qu’eux (musique, sport, entrepreneuriat, etc.). Ils ont également intérêt à ce que le nouveau venu soit fiable et honnête surtout si le bail inclus une clause de solidarité. Outre un gain de temps considérable, vous vous dégagerez également des contraintes fonctionnelles. Les colocataires se chargent en effet d’organiser les visites, de publier les éventuelles annonces et de sélectionner le candidat, excluant ainsi tout risque de désaccords et garantissant de bonnes relations au sein de la colocation. Vous n’aurez plus qu’à rencontrer le nouveau locataire en amont de la signature du bail et vous rendre disponible pour l’état des lieux et la remise des clés.

4.Procédez aux vérifications d’usage

Selon une étude Appartager, le statut (étudiant, salarié, boursier…) est le critère le plus important pour la majorité des propriétaires sondés (36%). Il est suivi de près par la bonne régularité des paiements des loyers précédents (33%) puis la situation financière des garants (25%). Lorsqu’il s’agit d’accepter un nouveau locataire dans une colocation, la préoccupation principale du propriétaire est de se protéger et de protéger ses autres locataires. Il est donc compréhensible qu’il accorde une importance toute particulière à la situation du nouveau venu afin de s’assurer qu’il soit en mesure de s’acquitter régulièrement des redevances et des frais annexes. »

5.Exigez les originaux des documents

Pour vous assurer rapidement de la véracité des documents d’identité communiqués par le futur locataire, vous pouvez exiger de recevoir les documents originaux ou encore de vérifier que le numéro de sécurité sociale corresponde aux informations de la CNI. Vous pouvez également vérifier l’authenticité des avis d’imposition, via le site internet impots.gouv.fr, et le contrat de travail sur des sites internet tels que société.com qui permettent de vérifier l’existence ou non d’une entreprise. En adoptant ces quelques mesures de vérification, le risque de se retrouver avec des loyers impayés sera considérablement réduit.

© mysweetimmo/adobestock
Era France