Comment assurer son bien pour une location saisonnière ?

La location saisonnière est à la mode. Airbnb, Abritel et consorts attirent de plus en plus de loueurs et de voyageurs, surtout à l’arrivée des beaux jours. Si la rentabilité est toujours intéressante, encore faut-il que la location se déroule bien et qu’il n’y ait aucun accroc. Pour ce faire, mieux vaut s’assurer que son logement est parfaitement protégé.

Les assurances des plateformes

La plupart des sites sur lesquels il est possible de louer son logement proposent des systèmes d’assurance. Airbnb par exemple possède une garantie « hôte » qui offre une couverture pouvant aller jusqu’à 800 000 € sur les dommages causés. Mais comme le rapporte régulièrement la presse, cette dernière n’a pas toujours fait ses preuves. De nombreuses situations et objets sont exclus de ce mode d’assurance. Le mieux est encore d’opter pour le système de cautionnement, présent sur Airbnb mais également sur d’autres sites. La plateforme demande ainsi au voyageur d’avancer une caution en cas de dégât dans le logement. De cette façon, si des dégradations sont réalisées, le loueur est remboursé tout de suite.

L’assurance du propriétaire

Le propriétaire peut également faire jouer son assurance habitation. Cette dernière comprend plusieurs clauses qu’il peut activer à tout moment, notamment la clause « pour le compte de qui appartiendra ». Cette option permet d’assurer le voyageur si des préjudices sont causés à des tiers. La clause « d’abandon de recours » va permettre, elle, d’assurer le voyageur et d’indemniser le propriétaire en cas de dommages engageant la responsabilité du locataire. Le bailleur et l’assurance s’engage ainsi à ne pas poursuivre le locataire.

Enfin, le propriétaire vérifiera également que la « garantie de responsabilité civile » de son assurance habitation est belle et bien activée en cas de dommages corporels du voyageur. La clause « pour le compte de qui il appartiendra » couvrira, elle, le locataire en cas d’incendie ou dégât des eaux.

L’assurance du voyageur

Le locataire peut également activer certaines clauses de sa propre assurance habitation. Par exemple, « l’expansion de villégiature », qui transpose toutes les garanties dont il dispose dans son contrat, à l’ensemble des locations saisonnières dans lesquelles il résiderait. Il pourra également contracter une assurance « risques locatifs » pour la durée de son séjour ou une assurance « recours des voisins » pour se protéger contre les dégâts réalisés sur ces derniers.

© mysweetimmo/adobestock
Era France