Pierre digitale : France SCPI dépoussière le monde des SCPI

Permettre aux quadra ou moins de souscrire en ligne des parts de Sociétés Civiles de Placements Immobiliers, c’est le credo de la plateforme digitale qui s’offre un nouveau coup de de jeune avec un site conçu en fonction des objectifs de l’épargnant.

La moyenne d’âge des investisseurs en SCPI France SCPI ? 38 ans

Depuis quelques années en effet, France SCPI se positionne différemment des acteurs déjà installés : avec une communication plus jeune et moins ciblée retraité ou pré-retraité, le site s’adresse aux trentenaires et quarantenaires pour qui la Pierre-digitale est extrêmement adaptée. Et cela fonctionne : la moyenne d’âge des investisseurs en SCPI chez France SCPI est aujourd’hui de 38 ans. Et celle-ci devrait encore baisser.

Les objectifs de l’investisseur au premier plan

Dans cette version du site (qui est la 3ème), France SCPI met au second plan le produit pour privilégier les objectifs du client. Même si le statut de Conseil en Investissement Financier (CIF) de france scpi impose un conseil et un suivi strict de ses clients, Paul Bourdois, son co-fondateur remarque que les visiteurs et épargnants veulent un moyen de servir leurs objectifs plus qu’une compréhension du produit. « Nous avons réussi à servir l’autonomie du client tout en remplissant les précautions qu’imposent notre statut. »

Le site permet de souscrire à la grande majorité des scpi existantes. Alors que le logiciel permettant de souscrire en ligne, construit en interne, était déjà prêt depuis 2017, il a fallu convaincre les Sociétés de Gestion (celles qui construisent les scpi). Même si toutes ne sont pas encore prêtes psychologiquement ou techniquement, un changement de mentalité se fait sentir dans le milieu. Aussi, des Sociétés de gestion comme La Française AM, Foncia Pierre gestion, Paref, ou encore Groupama GAN  ont donné leur accord à France SCPI pour la souscription en ligne.

De la nécessité de convaincre les fournisseurs

« On sent une accélération forte dans le milieu de la Pierre-papier. L’arrivée de fonds comme Tikehau (qui vient de racheter 90% du capital de Sofidy), l’arrivée d’acteurs dont ce n’était pas le métier originel, l’augmentation confirmée de la collecte, l’avenir de la scpi digitale promet d’être passionnant. Les scpi avaient pris du retard dans la digitalisation comparativement à l’assurance-vie ou d’autres placements. Un rattrapage spectaculaire est en train de se produire et nous y sommes en partie pour quelque chose. La SCPI vient de plus en plus remplacer le fonds Euro», affirme Paul Bourdois. Le défi est donc double pour France SCPI, évangéliser le marché mais également convaincre ses fournisseurs sur la digitalisation.

© SweetRédaction
Era France