Comment réussir son investissement immobilier ?

Où acheter ? Sur quel type de bien se positionner ? Avec quel financement et pour quel rendement ? Denis Sellier, directeur général de Sellier Patrimoine vous dit tout sur les questions à vous poser avant d’investir. Suivez le guide !

3 questions à se poser : Où ? Quoi ? Comment ?

Acheter pour louer. Le rêve de bon nombre d’acquéreurs, surtout s’ils veulent profiter des taux bas. L’acquisition d’un bien immobilier dans le cadre d’un investissement locatif est souvent facilité par les banques. Si le prêt à 110 % n’existe quasiment plus, il est assez courant d’être correctement soutenu dans son projet par les établissements bancaires. Reste qu’il faut, avant de choisir son bien, se poser trois questions essentielles : Où ? Quoi ? Comment ? nomme nous l’explique dans la vidéo ci-dessus, Denis Sellier, directeur général de Sellier Patrimoine au micro d’Ariane Artinian au Salon National de l’Immobilier de Paris.

Y voir clair sur sa stratégie d’investissement

Autre question importante, celle de la stratégie d’investissement que l’on compte déployer. S’agit-il d’une recherche absolue de rendement ? Dans ce cas, mieux vaut miser sur les biens immobiliers en périphérie des grandes agglomérations comme Nantes, Paris ou Montpellier, bien desservies par les transports en commun et situés au rez-de-chaussé afin de faire quelques économies sur les charges. Mais si l’objectif est plutôt de réaliser un investissement patrimonial, il sera plus intéressant de se tourner vers un logement en centre-ville ou dans un quartier en plein essor, de préférence au sein d’une ville dont la cote monte, afin de limiter le prix d’achat et de profiter au mieux des hausses à venir.

Ne pas oublier l’investissement Pinel

A noter que dans le neuf, les particuliers intéressés peuvent se tourner vers le dispositif d’investissement locatif Pinel. Une aide de l’État qui octroie aux investisseurs des baisses d’impôt de l’ordre de 12 %, 18 % ou 21 % à condition de mettre en location le bien durant 3, 6 ou 9 ans. Le dispositif ne peut toutefois être sollicité que dans les villes en zone tendues, pour un montant de loyer plafonné, à des locataires qui ne dépassent pas un certain niveau de revenus. Quant au prix du bien immobilier acquis grâce au Pinel ne doit pas dépasser les 5 500 € du m² dans la limite de 300 000 euros par personne et par an.

© mysweetimmo
Era France