Comment bénéficier du crédit d’impôt pour changer vos fenêtres ?

Vos fenêtres ne ferment pas bien ? L’air s’infiltre dans votre logement ? Ce n’est bon ni pour votre porte-monnaie ni pour la planète. Le savez-vous ? Depuis le 1er janvier, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt pour changer vos fenêtres ! Suivez le guide.

Depuis le 1er janvier dernier, les fenêtres sont à nouveau éligibles au Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Mi-décembre, le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, a en effet fait un geste en direction des organisations professionnelles du secteur du bâtiment. Il a annoncé la réintroduction des fenêtres dans le dispositif. Vous souhaitez remplacer vos vieilles fenêtres moulues par du double, voire du triple vitrage ? Réduire votre consommation énergétique ? Profitez-en, le crédit d’impôt fenêtres fait en effet de nouveau partie intégrante du CITE. Ce dispositif fiscal a été prolongé par la loi de finance 2019 jusqu’au 31 décembre prochain.

Qu’est-ce que le CITE ?

Le CITE est un dispositif d’aide aux ménages qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique. Il s’applique aux dépenses d’isolation du logement ou d’équipements destinées à le rendre moins énergivore.

A quel montant pouvez-vous vous attendre ?

Le remplacement des fenêtres permet un crédit d’impôt représentant 15 % du coût des travaux, avec un plafond de 100 € par fenêtre.

Quelles sont les conditions ?

Imposables ou non, tout le monde peut prétendre au CITE sous certaines conditions. Peu importe que la rénovation concerne une maison individuelle ou un appartement, du moment que le logement concerné est achevé depuis au moins 2 ans. Pour en bénéficier, peu importe également à quel titre vous occupez le logement (propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit) du moment que c’est votre résidence principale.

Quels travaux sont concernés ?

Le crédit d’impôt fenêtres ne concerne que les travaux consistant à passer d’un simple à un double ou triple vitrage. Les nouvelles fenêtres doivent en effet respecter un certain niveau de performance thermique. Pour bénéficier du CITE, vous devez également faire appel à une entreprise qui dispose du label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), une reconnaissance accordée par les pouvoirs publics et l’ADEME à des professionnels du secteur du bâtiment et des énergies renouvelables engagés dans une démarche de qualité.

A noter : si à l’occasion de travaux d’isolation de votre toiture, vous faites poser un Velux, celui-ci ne sera pas éligible au crédit d’impôt.

Jusqu’à quelle date pouvez-vous bénéficier du crédit d’impôt ?

Le crédit d’impôt s’applique aux dépenses payées jusqu’au 31 décembre 2019.

Quels sont les autres travaux qui bénéficient du CITE  ?

Voici une liste non exhaustive des travaux éligibles :

  • Chaudière à haute performance énergétique (sauf celles fonctionnant au fioul)
  • Matériaux d’isolation thermique (hors fenêtres ou portes)
  • Équipement de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire fonctionnant avec une source d’énergie renouvelable
  • Pompes à chaleur autre que air/air
  • Diagnostic de performance énergétique, quand il n’est pas obligatoire (1 par logement par période de 5 ans)
  • Dépose d’une cuve à fioul.

Pour bénéficier du CITE, dans le cadre du changement de vos fenêtres, vous n’êtes pas obligé de réaliser un bouquet de travaux. Vous pouvez vous contenter de changer uniquement celles-ci.

Et dans le cadre du prélèvement à la source, comment ça marche ? N’oubliez pas d’indiquer dans votre déclaration de revenus 2018 (mai-juin 2019) le montant du crédit d’impôt auquel vous pouvez prétendre.

 

 

© mysweetimmo/adobestock