Propriété privée

« Il faut écouter son intuition, ne pas avoir peur d’entreprendre et s’engager pleinement », Sophie Richard, fondatrice de Viagimmo

Si l’immobilier compte de nombreuses licences de marques, peu sont dirigées par des femmes. Conquérir le marché du viager, une vente assez méconnue, semblait un pari risqué. Ce sont pourtant les deux défis qu’a relevés la fondatrice de Viagimmo, réseau d’agences immobilières spécialistes de la vente en viager. Portrait de Sophie Richard, une femme énergique et motivée !

Diplômée d’un master en droit privé, Sophie Richard a exercé pendant 10 ans à l’Adile (Association départementale d’information sur le logement et l’énergie) en tant que conseillère juridique. Sa fibre entrepreneuriale et son goût pour les défis l’ont conduite à créer en 2012 sa première agence immobilière. Cette expérience lui a fait prendre conscience des nombreux intérêts de la vente en viager, tant du côté de l’acquéreur que de celui du vendeur, mais également de la méconnaissance des Français à ce sujet. Face à ce constat, elle s’est donnée pour mission de démocratiser ce dispositif, et s’est spécialisée dans la vente viagère.

En 2017, elle fonde le réseau Viagimmo sous licence de marque

« Depuis toujours j’ai eu envie de créer ma propre entreprise, explique-t-elle. Je souhaitais acquérir une certaine expérience et avoir toutes les armes nécessaires avant de me lancer. J’aspirais également à participer à un projet éthique, et le viager répondait parfaitement à mes attentes, car il repose sur la solidarité intergénérationnelle. »

Mère de deux enfants, elle réussit à concilier vie privée et vie professionnelle. Sa détermination lui a permis de casser les codes de l’univers du viager. Comment ? « Il faut écouter son intuition, ne pas avoir peur d’entreprendre et s’engager pleinement », rappelle Sophie Richard.

Décider de créer son entreprise lorsque l’on est une femme n’est en aucun cas pénalisant

« Lorsque je suis allée voir mon banquier, c’est la viabilité de mon projet qu’il a analysé, assure-t-elle. Le fait que je sois une femme n’a pas joué sur sa décision. » Derrière chaque grand homme se cache une femme et, du côté de Sophie Richard, la réciproque se vérifie.

« Cette aventure est collective, souligne-t-elle. Lorsque j’ai parlé de mon projet à mon conjoint, il m’a tout de suite encouragée et m’apporte un soutien au quotidien.» Un exemple qui prouve que la motivation et la passion sont le moteur d’une réussite entrepreneuriale !

© SweetRédaction
Era France