Grâce aux taux-bas, les primo-accédants veulent tous un crédit immobilier !

Selon la dernière météo des taux publié par CAFPI en ce mois de février, 61% de leur clientèle d’emprunteurs sont des primo-accédants.

« La stabilisation des prix de l’immobilier, conjuguée aux taux toujours plus bas les incite à passer le cap de l’accession, même si les montants empruntés diminuent », voilà comment la CAFPI analyse ses récents chiffres, publiés dans son baromètre de février 2019. CAFPI, spécialiste des crédits immobiliers et rachat de crédit, publie régulièrement sa « météo des taux » afin de comprendre qui sont les emprunteurs du moment, et pourquoi. D’après ces chiffres, 61% des clients CAFPI sont des primo-accédants, qui empruntent pour acquérir leur résidence principale. Les autres emprunteurs sont : les acquéreurs d’une nouvelle résidence principale (à 26%), les acquéreur d’une résidence destinée à la location (à 11%), et les acquéreurs d’un commerce ou d’une résidence secondaire (à 2%).
La météo des taux CAFPI de février 2019 (crédit : CAFPI)

Des primo-accédants nombreux, mais qui empruntent moins

Toujours d’après les chiffres publiés par la CAFPI, les primo-accédants sont, en janvier 2019, les plus friands de crédit immobilier. Le mois dernier, l’emprunt moyen des primo-accédants était de 196 403 euros sur 239 mois. Un chiffre moins important qu’en décembre 2018 où ils ont emprunté en moyenne 214 341 euros pour le même nombre de mois. Ainsi, ceux qui s’apprêtent à effectuer une première acquisition immobilière sont toujours plus nombreux, mais ils empruntent moins. Concernant les autres acquéreurs, en janvier 2019, ils ont emprunté 234 178 euros, sur 190 mois, soit un peu moins qu’en décembre 2018, mais l’emprunt se fait sur moins longtemps (203 mois en décembre).

Les taux bas se maintiennent

L’optimisme de la CAFPI est toujours d’actualité en ce début d’année, en effet les taux devraient rester bas. On peut lire qu’en janvier les taux pratiqués ont été de 0,84% sur 10 ans, 1,09% sur 15 ans, 1,29% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans ». « Le maintien des taux à ce bas niveau permet à l’activité de se maintenir en janvier. On assiste d’ailleurs à une situation exceptionnelle avec des taux qui se maintiennent au niveau de l’inflation. Cette situation devrait perdurer dans les mois à venir », explique Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi. Toujours d’après sa météo de février 2019, la CAFPI indique que la région Franche-Comté est sur la première marche du podium des régions qui proposent les taux les plus bas, avec 1,15% sur 20 ans,  suivie par la Nouvelle-Aquitaine. Les lanternes rouges de ce classement sont la Normandie, puis la Corse, les Pays de la Loire, l’Ile-de-France, les Hauts-de-France et le Grand-Est.
© Andreane Meslard
Propriété privée