« Faire du Grand Paris une métropole à jeu égal avec New York, Singapour ou Londres », Christian Nibourel

Christian Nibourel, président de Paris Ile-de-France Capitale Economique, débriefe le premier forum Global Cities Makers, avec Christian Nibourel au micro d’Ariane Artinian.

A l’heure où les métropoles se transforment, se développent, deviennent plus écologiques, plus connectées, plus dynamiques, où les idées circulent et les innovations se succèdent ; tous les acteurs qui construisent et régissent ces métropoles doivent eux aussi modifier leur manière d’exercer leur activité. Sans parler des acteurs qui vivent dans ces métropoles, les font vivre et les font fonctionner, à leur niveau, dont les besoins se transforment de plus en plus. Comment nourrir la ville ? Comment s’adapter au nouvelles manières de produire, de vivre, de construire, de travailler ? Comment développer de nouvelles manières de communiquer ? Comment mieux voyager dans cette métropole ? Ce sont autant de sujets qui ont été abordés lors du tout premier Forum Global City Makers, les 14 et 15 février, à la Chambre de Commerce d’Ile-de-France. Il fallait que Christian Nibourel, président de Paris Ile-de-France Capitale Economique nous explique pourquoi un tel évènement.

Réunir les Global Cities Makers

« Ce qu’on voulait c’était un forum international ou on voulait se faire rencontrer tous les gens qui ont un savoir faire dans le domaine de ces Global Cities, de l’évolution, ceux qui fabriquent ces Global Cities » explique Christian Nibourel, « on a eu des gens de Singapour, des Etats-Unis, des professeurs, des universitaires mais on a eu aussi des architectes, des investisseurs, finalement des gens qui contribuent  tous ensemble et de façon coordonnée au développement des Global Cities ».  Un mélange de savoirs-faire et de connaissance, beaucoup de concret, un soupçon de créativité et d’organisation, voilà comment obtenir un bon forum sur les Global Cities Makers. Christian Nibourel précise :  » dans ce forum, il y avait le in et le off », le tout avec cette idée d’échange de compétences et de savoirs-faire.

Un retour très positif

 » Nous avons réussi finalement à avoir des tables rondes collaboratives, de partage d’expériences et d’avoir eu la possibilité de voir concrètement ce qui se faisait sur un terrain de jeu qui est tout de même assez unique », explique Christian Nibourel. Pari réussi pour Paris Capitale économique, dont le but premier est de promouvoir le Grand Paris aux yeux du monde, des professionnels comme des particuliers. « Les enjeux sont immenses, on parle de comment arriver à avoir une métropole au niveau mondial et international qui soit performante, qui puisse faire jeu égal avec les plus grands du monde comme New York, Singapour, Sydney ou Londres » énumère Christian Nibourel. L’objectif est donc de faire du Grand Paris un pôle attractif sur tous les plans, social, économique et environnemental selon Christian Nibourel. Vu le succès de l’évènement, cette ambition pour le Grand Paris semble partagée par tous.

En faire un rendez-vous annuel

Les grandes métropoles ne vont pas s’arrêter d’évoluer, et les acteurs d’avoir à s’adapter aux nouveaux environnements urbains. « L’ambition c’est d’en faire un rendez-vous annuel (…) je crois que c’est une nécessité » explique Christian Nibourel, « les enjeux sont tels qu’on ne peut plus se permettre de raisonner chacun dans son coin, on a besoin de cet échange de meilleures pratiques, de se confronter à la réalité ». Le président de Paris Ile-de-France Capitale Economique ajoute que les solutions pour Paris ne seront pas les solutions pour Singapour, ni pour New York. D’où l’importance de nouer le dialogue maintenant entre les acteurs, et de confronter les expériences et les savoirs-faire. « Cela fait progresser, créer de l’innovation, de l’émulation et c’est ça qui est important » explique-t-il. Alors, à l’année prochaine !

© Andreane Meslard
Propriété privée