Achat immobilier : Les hommes sont plus confiants que les femmes sur le timing !

A l’occasion de la Journée de la Femme, le portail d’annonces Logic-Immo s’associe pour la deuxième année à Mysweetimmo.com  pour déchiffrer la psychologie des futurs acquéreurs immobiliers, qu’ils soient de sexe masculin ou féminin.

L’Observatoire du Moral Immobilier* Logic-Immo pointe néanmoins des différences de perception notable entre les hommes et les femmes face à l’achat immobilier. Voici les résultats.

« ILS » considèrent que c’est le moment d’acheter

Interrogés à ce sujet, 72% des hommes porteurs d’un projet immobilier estiment que c’est le bon moment pour se lancer dans un achat immobilier. Les femmes ayant un projet d’achat immobilier, sont quant à elles, plus hésitantes : 64% d’entre elles seulement estiment que le timing est approprié. Pourquoi cette différence de perception ?  D’une part, les femmes ayant un projet d’achat en cours ressentent davantage la pénurie de biens que les hommes. En effet, 63% d’entre elles considèrent que le choix des biens est limité (contre 55% seulement pour les hommes). D’autre part, bien souvent, elles disposent d’un budget d’achat moindre (76% évoquent une enveloppe  < 300k€ contre 71% pour les hommes).

« ELLES » sont moins disposées à dépasser leur budget initial

Qu’en est-il du respect de leur budget initial pour la concrétisation de leur projet ? Seulement 24% des femmes seraient prêtes à dépasser le budget d’achat qu’elles se seraient fixé alors que la grande majorité (64%) ne le ferait pas.Inversement, 39% des hommes seraient prêts à aller au delà de leur budget initial et 52% d’entre eux disent ne pas envisager cette possibilité. Dans un autre registre, les femmes sont plus enclines à faire des concessions sur la surface du bien. Ainsi, 46% des femmes ayant un projet d’achat immobilier se disent prêtes à céder sur la surface contre seulement 33% pour les hommes.

« ELLES » sont plus attentives à la sélection

Les femmes accordent une attention particulière au sujet de l’environnement du bien ou de sa localisation. Toutefois, en dépit de ces contraintes, les femmes sont un peu plus attentives dans la sélection de leur bien.  Elles attachent plus d’importance à l’environnement  du bien (47%) que les hommes (41%). Elles sont ainsi moins enclines à faire des concessions sur la localisation du bien que les hommes (17% vs 24% chez les hommes)

« ELLES » veulent logement plus adapté ou un nouvel environnement

Dans la plupart des cas, hommes et femmes achètent pour être propriétaires et se constituer un patrimoine (raison évoquée par 39% des femmes et 38% des hommes). Toutefois, le projet d’achat des femmes est tout particulièrement motivé par la volonté d’avoir un logement plus adapté ou de changer d’environnement (38% d’entres elles déclarent que ce facteur a déclenché leur décision d’achat contre 30% pour les hommes).

« ILS » veulent profiter des taux d’intérêts bas

Pour 44% des hommes c’est tout particulièrement le fait que les taux d’intérêt soient jugés attractifs qui a servi de déclencheur à leur décision d’achat contre 32% des futures acheteuses. A noter que 60% des hommes interrogés par Logic-Immo dans le cadre de cette étude de l’Observatoire du Moral Immobilier sont secundo-accédants (contre 49% pour les femmes). Par ailleurs, dans leur projet, les hommes s’orientent davantage vers un investissement locatif (16% vs 10% pour les femmes).

« ELLES » ont le sentiment que les biens intéressants partent trop vite

Si homme et femme sont autant l’un que l’autre confrontés aux difficultés de trouver un bien qui leur convienne (77% chez les femmes, 75% chez les hommes), les femmes partagent davantage le sentiment que les biens qui les intéressent partent trop vite (34% d’entres elles citent cet élément comme un facteur les ayant retardées dans leur projet d’achat, contre seulement 21% des hommes).

« ELLES » négocient moins

En suivant cette logique, elles sont  donc minoritaires à négocier systématiquement le prix de vente (39% des femmes alors que 48% des acquéreurs masculins déclarent négocier systématiquement le prix d’achat d’un bien immobilier).

« ELLES » ont moins confiance en leur projet immobilier

Les femmes sont ainsi moins confiantes en l’aboutissement de leur projet d’achat dans les 6 prochains mois. 57% des femmes restent confiantes, alors que chez les hommes ce taux de confiance est de 70%.

« Chez Logic-Immo nous déchiffrons la psychologie des hommes et des femmes face à l’achat immobilier depuis quelques années. Sur le sujet, l’optimisme accentué des hommes porteurs de projet est un élément constant. Tout comme le pragmatisme des femmes face à l’achat. Mais n’oublions pas que très souvent les achats se font à deux et le « mariage » de ces deux états d’esprit est utile pour faire avancer les projets immobiliers à deux», conclut Séverine Amate, directrice des relations médias du groupe SeLoger-Logic-Immo.

La méthode de l’enquête : Logic-Immo rassemble des lecteurs, des mobinautes et des internautes animés par un projet de vie commun : l’acquisition d’un bien immobilier. Ces futurs candidats à l’accession à la propriété constituent pour Logic-Immo une base qualifiée de futurs acquéreurs dont un échantillon compose le panel interrogé trimestriellement depuis plus de 8 ans pour l’Observatoire du Moral Immobilier. Les enquêtes réalisées par Logic-Immo et l’Observatoire du Moral Immobilier ont pour vocation d’éclairer les principaux acteurs du marché immobilier ainsi que les médias sur les attentes et la perception des candidats à l’acquisition. L’Observatoire du Moral Immobilier a été réalisé auprès de 1305 personnes ayant un projet d’acquisition d’un logement d’ici à 1 an interrogées en octobre 2018. Les résultats ont été redressés à partir des données de cadrage Kantar TNS.

© SweetRédaction
Propriété privée