Chez les notaires, 57% des négociateurs immobiliers sont des hommes

Vous vous demandez à quoi ressemble un négociateur immobilier dans une étude notariale ? Immonot a mené l’enquête sur cet « agent immobilier » de l’office notarial.

Qui est le négociateur immobilier d’aujourd’hui ? Collaborateur direct du notaire, il prospecte auprès des propriétaires pour proposer de nouveaux biens à la vente. Il est un intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur et participe aux négociations financières. Focus sur ce spécialiste de l’immobilier, sa fonction et son organisation.

1 étude sur 2 pratique la négociation immobilière

Cette enquête, menée en mars 2019 auprès des études négociatrices, nous permet d’en savoir plus sur cet interlocuteur direct du grand public, salarié d’une étude notariale pour la gestion de l’activité immobilière. En France, 1 étude sur 2 pratique la négociation immobilière. Parfois le notaire endosse le rôle de négociateur, parfois c’est un clerc qui partage son temps de travail, mais dès lors que la négociation prend une place importante au sein de l’étude, le notaire emploie une ou plusieurs personnes dédiées à cela.

Un métier qui se féminise

Cette enquête nous apprend qu’un négociateur effectue en moyenne 30 transactions annuelles. C’est un métier qui se féminise même s’il y a toujours une majorité d’hommes (57 %). Côté revenus, 42 % gagnent entre 30 000 et 50 000 € annuellement et 13 % entre 50 000 et 70 000 €.

Une ancienneté en moyenne de 10 ans

Le négociateur au sein d’une étude se doit de maîtriser la déontologie notariale (86 % l’affirment) mais d’être aussi un vrai commercial (85 %), spécialisé dans l’expertise des biens immobiliers (61,5 %). À ce jour, l’ancienneté des négociateurs en activité dans le secteur immobilier est en moyenne de 10 ans !

17 % en rendez-vous clients et 16 % au téléphone

Sa journée type se répartit entre les visites (1/3 de son temps), les tâches administratives (1/3 également), 17 % en rendez-vous clients et 16 % au téléphone. En plus d’avoir un interlocuteur compétent et expérimenté en face de lui pour la vente ou l’achat d’un bien, le particulier a une gestion de son dossier facilité puisque l’office notarial reste le seul intermédiaire jusqu’à la signature de la vente.

 

 

© mysweetimmo/adobestock