85% des demandeurs d’emplois rêvent d’accéder à la propriété

Derrière le rêve de travail des demandeurs d’emplois se cachent aussi celui d’accéder à la propriété. Ils sont 85% à rêver de propriété contre 71% des salariés 79% des recruteurs selon une enquête réalise Qapa.fr, l’agence d’intérim 100% online, et Bienici.com.

Qapa.fr, l’agence d’intérim 100% online, et Bienici.com, le site d’annonces immobilières nouvelle génération, présentent les résultats de leur sondage* annuel sur les attentes immobilières des salariés, des demandeurs d’emploi et des recruteurs en France. Des désirs qui changent énormément en fonction des profils et souvent de manière inattendue.

La distance domicile travail, un élément clé

Sur le marché de l’emploi, la distance entre l’habitation et le lieu de travail revêt une réelle importance. Ainsi, pour 48 % des salariés et 46 % des demandeurs d’emploi, la distance entre le lieu d’habitation et le travail est considérée comme très importante. Elle l’est encore plus pour 65 % des recruteurs qui la considèrent comme primordiale.

La vision du périmètres acceptable varie selon les interlocuteurs

Dans le détail, le périmètre entre domicile et lieu de travail change également énormément en fonction des interlocuteurs. En effet, pour 35 % des salariés interrogés la meilleure distance se situe entre 5 et 15 km, alors que 38 % des personnes à la recherche d’un emploi la situe entre 30 et 50 km. Enfin, 45 % des recruteurs privilégient une distance moyenne entre 15 et 30 km.

Les demandeurs d’emploi rêvent plus de propriété que les salariés et les recruteurs

La grande majorité des Français rêve un jour de devenir propriétaire. Paradoxalement, les salariés et les recruteurs semblent avoir un désir moins important puisqu’ils sont respectivement 75 % et 79 % à le déclarer contre 85 % des demandeurs d’emploi. Néanmoins, il est intéressant de constater que ces chiffres ont changé depuis l’année dernière. En effet, en février 2018, les salariés étaient 65 % à rêver de devenir propriétaires et les demandeurs d’emploi étaient 82 %.

La maison reste N°1

Déjà en 2018, la maison était l’habitat le plus recherché pour l’ensemble des personnes interrogées. En 2019, même constat. Les recruteurs sont plus nombreux (78 %) à espérer acquérir une maison, juste devant les demandeurs d’emploi (76 %) et les salariés (61 %). A noter que les personnes en activité sont également plus attirées par un appartement (31 %) alors que les demandeurs d’emploi et les recruteurs ne sont que 19 % et 16 % à vouloir opter pour cette éventualité

L’ancien avant le nouveau

Les logements anciens ont toujours le vent en poupe auprès des Français ! En effet, 71 % des demandeurs d’emploi, 56 % des salariés et 52 % des recruteurs préfèrent devenir propriétaire d’un bien ancien plutôt que d’un bien neuf.

Petit village ou grande agglomération ?

Les salariés et les recruteurs ont tendance à s’éloigner des villes. C’est en tout cas ce que déclarent 34 % des salariés et 40 % des recruteurs qui préfèrent s’établir dans un village. De leur côté, les demandeurs d’emploi privilégient les grandes agglomérations à 49 %,.

Les régions pour devenir propriétaire : l’Ile-de-France pour 14 % des salariés et 18 % des demandeurs d’emploi, l’Auvergne-Rhône-Alpes pour 14 % des recruteurs

A la question  » Dans quelle région voudriez-vous devenir propriétaire ? « , le classement est bien différent en fonction du statut des répondants. Ainsi, pour les salariés le TOP 3 concerne l’Ile-de-France avec 14 %, l’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et la région PACA avec 11 %. Les demandeurs d’emploi choisissent également en numéro 1 l’Ile-de-France avec 18 %, mais préfèrent ensuite l’Auvergne-Rhône-Alpes à 12 % puis l’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée à 10 %. Enfin, du côté des recruteurs, c’est la région Auvergne-Rhône-Alpes qui prend la tête avec 14 %, suivie de la Bretagne avec 13 % et la région PACA avec 11 %.

 

*Méthodologie : deux sondages effectués par e-mailing et sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et LinkedIn) auprès d’un échantillon de 6.765 personnes non propriétaires d’un bien immobilier entre le 6 et le 14 février 2018 et 8.324 personnes non propriétaires entre le 19 et le 25 mars 2019.

Profils des personnes interrogées : 3 6% de salariés, 42 % de demandeurs d’emploi et 22% de recruteurs.  Tranches d’âges : 1 % de 18-24 ans, 23 % de 25-34 ans, 44 % de 35-44 ans, 31 % de 45-54 ans et 1 % de plus de 55 ans. Toutes les informations mises en avant sont déclaratives.

 

 

© SweetRédaction