Emmanuel Macron veut rebâtir Notre-Dame plus belle encore en seulement 5 ans !

Peut-on reconstruire la cathédrale Notre-Dame de Paris, chère au cœur des Français, en 5 ans comme le veut le Président Emmanuel Macron ? La question est posée …

« Nous sommes un peuple de bâtisseurs »

Rebâtir Notre-Dame de Paris, l’idée est dans toutes les têtes des Français touchés en plein cœur après l’incendie qui a partiellement démoli ce joyau de l’architecture gothique lundi 15 avril. Comme à son habitude, Emmanuel Macron a frappé fort : dans une allocution télévisée solennelle, il a annoncé mardi soir que la cathédrale serait reconstruite d’ici 5 ans !  « Je vous le dis ce soir avec force, nous sommes ce peuple de bâtisseurs, a-t-il affirmé, les yeux dans les yeux des Français. Nous avons tant à reconstruire. Alors, oui, nous rebâtirons la cathédrale Notre-Dame plus belle encore mais je veux que cela soit achevé d’ici 5 années. Nous le pouvons et là aussi nous nous mobiliserons! ». Lundi soir, alors que la cathédrale était encore la proie des flammes, il avait déjà promis : « Cette cathédrale, nous la rebâtirons tous ensemble ».

Les cathédrales de Chartres, Reims et Nantes, tour à tour, reconstruites

Alors est-ce seulement possible ? Reconstruire la cathédrale Notre-Dame de Paris est évidemment envisageable. Les cathédrales de Chartres, de Reims et de Nantes, tour à tour victimes d’incendies, l’ont été.  Et si en France, nous avons les savoir-faire pour,  pourra-t-on tenir un délai si court ? Pour l’instant, la structure est debout, elle semble tenir bon, certes, mais les dégâts sont considérables : une partie du toit et de la charpente est partie en flammes, une partie de la voûte gît à terre dans la nef centrale, et la flèche de Viollet-le-Duc n’est plus. Il faut donc rester prudent.

«La voûte devrait a priori tenir, a expliqué le ministre de la Culture, Franck Riester, lors d’un point avec la presse. Il y a trois trous importants. Les architectes sont en train de définir avec les sapeurs-pompiers de Paris les meilleures dispositions à prendre pour préserver ce qui est le plus menacé.»

15 à 20 ans : un délai plus réaliste selon les experts

A Paris, les experts du bâtiment, spécialisés dans les monuments historiques, évoquent plutôt des délais de l’ordre de 15 à de 20 ans. Et enjoignent gentiment le Président à ne pas courir contre la montre. Le travail est en effet colossal … D’autant qu’il va falloir réunir les matériaux et les savoir-faire nécessaires à la réalisation de ce chantier titanesque : il faudra en effet du bois de chênes, pour reconstruire la charpente, en quantité et qualité suffisante (1 300 arbres ont été utilisés il y a 800 ans). Pas évident à trouver rapidement… Et il faudra aussi faire appel à des tailleurs de pierre, des charpentiers, des couvreurs… Il faudra donc former de la main-d’œuvre qualifiée.

Pour reconstruire Notre-Dame de Paris dans les temps, Emmanuel Macron a annoncé l’ouverture d’une « souscription nationale ». Et déjà les dons affluent …

© mysweetimmo/Olivia Delage/V.M