Combien de temps pour vendre un bien immobilier en France ?

Priorité à l’immobilier ! Dans quelle grande ville trouverez-vous le plus rapidement un acquéreur pour votre logement ? Quels sont les biens qui partent le plus vite ? Toutes les réponses à vos interrogations …

74 jours pour vendre un studio

Sans réelle surprise, c’est à Paris qu’un studio met le moins longtemps avant d’être vendu. Le marché parisien étant ultra-tendu, les délais de vente fondent à vue d’œil. En 37 jours seulement, un studio parisien trouvera preneur.  Dans la capitale, les délais de vente sont, en moyenne, deux fois plus courts que la moyenne nationale… La médaille d’argent de notre palmarès revient à la ville de Lyon. Dans la capitale des Gaules, un studio se vend, en moyenne, en 44 jours et c’est Strasbourg qui se hisse sur la troisième marche de notre podium. Pour qu’un studio s’y vende, comptez à peine 45 jours, en moyenne. À l’inverse, de Grenoble à Toulon, en passant par Angers, Le Havre et Reims, les délais de vente dépassent 100 jours et alors qu’au Havre, l’année dernière, un studio trouvait preneur en 88 jours, les vendeurs doivent désormais patienter durant 107 jours avant que la vente ne se fasse…

Bon à savoir : un studio met jusqu’à trois fois plus de temps à se vendre à Toulon (119 jours) qu’à Paris (37 jours).

77 jours pour vendre un T2

Les chiffres, qu’a compilés SeLoger, montrent que c’est – une nouvelle fois – à Paris que les délais pour vendre un T2 sont les plus courts. Dans le Ville-Lumière, un deux pièces part en 35 jours, en moyenne. S’il est situé à Rennes, le propriétaire d’un T2 devra patienter 42 jours et 49 jours si le bien immobilier se trouve à Nantes. Il est d’ailleurs intéressant de souligner que dans la Capitale des Ducs de Bretagne, acquérir (ou vendre, tout dépend de quel côté on se place) un deux pièces prend près de 80 % moins de temps qu’en 2018. La tension immobilière pour ce type de logements est également très élevé à Villeurbanne et à Lyon où les délais de vente se limitent respectivement à 51 et 52 jours… À titre de comparaison, c’est deux fois moins qu’à Nîmes, (109 jours), Nice (111 jours) et Toulon (113 jours).

Bon à savoir : sur les douze derniers mois, Nice a vu ses délais de vente pour un T2 augmenter de près de 10 %. Cela représente une rallonge de 11 jours…

76 jours pour vendre un T3

Le trio de tête de notre classement se compose de Paris (33 jours suffisent pour y vendre un T3), de Lyon (48 jours) et de Rennes (50 jours). Si vous êtes propriétaire d’un T3 à Toulouse ou encore à Nantes, les données recueillies par SeLoger indiquent que votre acheteur devrait se manifester dans un délai allant de 52 à 54 jours. C’est deux fois moins de temps qu’il ne vous en prendra pour vendre un trois pièces à Nice (109 jours) ou à Reims (110 jours). Dans la Cité des Sacres, trouver un acquéreur pour un T3 prend d’ailleurs 25,5 % plus de temps qu’en 2018.

Bon à savoir : entre 2018 et 2019, pour un T3, les délais de vente ont augmenté de 26 jours à Angers mais ils ont raccourci d’autant à Nîmes…

70 jours pour vendre un T4

Ce n’est plus un secret pour personne : la forte tension, qui règne sur le marché immobilier parisien où l’on compte désormais plus d’acheteurs potentiels que de vendeurs, fait que c’est dans la capitale que les biens – quels qu’ils soient – restent le moins longtemps sur le marché. Rien d’étonnant, donc, à ce que Paris truste la première marche de notre classement et les T4 ne dérogent pas à la règle ! À Paris, ce type de biens étant très prisé, les informations récoltées par SeLoger font état de délais de vente XXS : 32 jours seulement, en moyenne.  Mais les acheteurs ne se feront pas non plus désirer longtemps à Toulouse (43 jours) ou encore à Strasbourg (47 jours). Si trouver un acquéreur à Villeurbanne (53 jours) ou à Lyon (56 jours) pour son T4 prend deux fois plus de temps qu’à Paris (32 jours), force est de constater que c’est peu, comparé aux délais de vente ayant été enregistrés à Toulon (111 jours), Dijon (120 jours) et au Havre (121 jours).

Bon à savoir : faut-il y voir une désaffection des acheteurs pour ce type de biens ou une incapacité financière à les acheter ? Toujours est-il que vendre un T4 à Bordeaux prend 26 jours de plus qu’en 2018.

66 jours pour vendre un T5

À Paris, un grand appartement familial (T5 et plus) tombe rapidement dans l’escarcelle de son nouveau propriétaire… Plus précisément, comptez, en moyenne, 39 jours pour qu’un T5 (et plus) trouve preneur. À titre de comparaison, c’est neuf jours de moins qu’à Bordeaux. En termes de délais de vente, la Belle Endormie et la Ville Rose, Toulouse, sont d’ailleurs au coude-à-coude avec des temps d’attente respectifs de 48 et 49 jours. Dans la Capitale des Gaules, trouver un acquéreur pour son T5 peut prendre, en moyenne, 63 jours.

Bon à savoir : en l’espace d’un an, le délai de vente pour un T5 (et plus), en France, a été amputé de 6 jours. Cela représente une réduction de près de 10 %.

© SweetRédaction