Le basketteur Tony Parker s’offre le domaine skiable de Villard-de-Lans/Corrençon-en-Vercors

Le quadruple champion de la NBA a signé le rachat de la société d’équipement de Villard-de-Lans et de Corrençon-en-Vercors qui gère notamment les remontées mécaniques de ce domaine skiable. Le voilà à la tête de 125 km de pistes.

Mordu de ski, Tony Parker ? Non, la star de la NBA aux Etats-Unis n’a jamais skié de sa vie et, pourtant, après avoir racheté l’ASVEL, le club de basket de Lyon-Villeurbanne, il vient de s’offrir les stations de ski de Villard-de-Lans et de Corrençon-en-Vercors, dans le massif du Vercors, en Isère. Après un an de négociation, il a signé hier le rachat de la société d’équipement qui gère notamment les remontées mécaniques de ce très joli domaine skiable, adapté à tous les niveaux.

Une station de ski pour la jet set ?

Qu’a donc en tête le quadruple champion de la NBA avec les Spurs de San Antonio ? Faire de ce site une station huppée, destinée à la jet set internationale ? Le basketteur s’en défend. Il a assuré qu’avec ses associés il ne comptait pas transformer le site en « Hollywood ». Il veut garder son esprit familial. «Je suis attaché aux aventures humaines, à la France et c’est important pour moi de redonner», a-t-il précisé avant d’ajouter que lui-même n’a « jamais skié de sa vie », en raison de ses contrats. Mais que sa femme et ses enfants « adorent ».

Ce domaine, aux portes des Alpes, devrait bénéficier de cet investissement puisque ce rachat vise à le développer et à le faire vivre, surtout  l’été. D’ailleurs, à à Villard-de-Lans, tout le monde est déjà en émoi. « C’est un combat uni qu’on essaie de mener pour le bien du plateau du Vercors », a indiqué à l’AFP Guillaume Ruel, le nouveau directeur général chargé du développement et des relations publiques.

Plus de 1 000 mètres de dénivelé …

Avec ses 125 km de pistes (51 pistes dont 13 vertes, 12 bleues, 16 rouges et 10 noires), le site Villard-Corrençon offre le plus vaste domaine de ski alpin du Vercors. Il est notamment équipé de 375 enneigeurs. Via la société Infinity Nine Mountain, Tony Parker se retrouve à la tête de 22 remontées mécaniques, employant une centaine de personnes en saison et une vingtaine à l’année. De quoi booster cette station tranquille, pleine de charme et prisée par les familles.

© Olivia Delage