La rénovation énergétique : pas une priorité pour les acquéreurs !

Les acquéreurs sont-ils prêts à faire des efforts pour l’environnement lors de leur achat ? Bientôt Chez Soi, la plateforme en ligne qui simplifie l’achat immobilier, a mené l’enquête. Le résultat est clair, net, précis et sans appel : non, pour 70% d’entre eux.

Bientôt Chez Soi, la plateforme en ligne qui simplifie l’achat immobilier, a mené l’enquête pour comprendre les attentes de ses membres, ce qu’ils recherchent vraiment et à quels critères ils sont le plus sensibles… Le résultat est clair, net, précis et sans appel : la rénovation énergétique n’est pas prioritaire pour 7 acquéreurs sur 10. Bizarrement, le DPE est un critère d’arbitrage aussi important… que le nombre de salles de bain !

  • Pour 2/3 des acquéreurs, la rénovation énergétique n’est pas prioritaire.
  • Pour 1/3 d’entre eux, ils la jugent indispensable ou sont prêts à l’étudier.

L’inadéquation de la demande et de l’offre : les acquéreurs doivent s’impliquer dans la rénovation énergétique

Et en même temps, dans les recherches, ils expriment clairement le choix :

  • 60% des acquéreurs souhaitent un logement A, B voir C alors même que le parc de logement n’en compterait que 20%.
  • Un bon tiers des autres acquéreurs visent au pire du D, alors même que l’offre du parc en E, F et G est proche de 50%.

Pour rappel, les logements concentrent 30% de la consommation énergétique française et 25% des gaz à effet de serre ! Les 3⁄4 de cette énergie sont engloutis par le chauffage et l’eau chaude !

En moyenne, les logements français consomment 240 kWh/m² et par an et sont classés E. Serait-il temps de mieux acheteurs et vendeurs ?

© SweetRédaction