« Nexity revient sur le marché Portugais pour répondre aux besoins de logement de la clientèle locale », Philippe Zilberstein

Le président de Nexity Conseil et Patrimoine était l’invité d’Ariane Artinian au salon de l’immobilier et du tourisme portugais. Voici ce qu’il faut en retenir.

Nexity revient sur le marché portugais

« Nous avons déjà été présents à travers l’immobilier tertiaire. Maintenant, depuis une dizaine de mois, nous avons rouvert une filiale basée à Lisbonne où nous allons développer de l’immobilier à destination -entre autres – des classes moyennes portugaises, répondre à leurs attentes et à leurs aspirations de propriété« , explique Philippe Zilberstein.

Porto et Lisbonne d’abord

Début de l’année 2020 Nexity lancera une opération de 70 logements à Lisbonne et de 300 logements à Porto. « Le marché portugais a beaucoup monté sur certains secteurs et dans certaines villes, notamment Lisbonne, poursuit Philippe Zilberstein. Il a beaucoup monté parce que c’est un marché qui a été boosté par de nombreux étrangers et beaucoup de français qui ont voulu s’installer ou investir là-bas. Mais aujourd’hui il y a toujours, de la part des portugais, une attente, un besoin de se loger et de devenir propriétaire. »

Nexity, première plateforme dédiée à l’immobilier

« En France comme à l’étranger, nous nous positionnons aujourd’hui comme la première plateforme dédiée à l’immobilier, reprend Philippe Zilberstein. On désire pouvoir accompagner nos clients dans toutes ses vies immobilières et donc d’apporter le conseil dans l’acquisition de son bien, en résidence principale soit en investissement, de pouvoir accompagner nos clients dans les financements, dans la gestion des biens, les syndics’ et aussi bien dans le neuf que dans l’ancien.

Après l’Italie, la Pologne et la Belgique… le Portugal !

« Aujourd’hui nous sommes essentiellement présents en Italie, en Pologne, en Belgique et maintenant au Portugal, ajoute Philippe Zilberstein. En Italie ou en Pologne où nous sommes depuis une dizaine d’années, les objectifs étaient les mêmes que ceux fixés avec le Portugal : répondre à des besoins des italiens en Italie et des polonais en Pologne. Mais nous sommes plutôt axés sur la résidence principales afin de permettre à ces pays et à ses habitants d’accéder à la résidence principale et aux investissements.

 

© Andreane Meslard