Loyer : L’observatoire Clameur va poursuivre ses missions

Après l’annonce du départ de son directeur scientifique, le Président de CLAMEUR dément vigoureusement les rumeurs de disparition de l’Observatoire.

Suite à la parution de rumeurs suite au départ du directeur scientifique de Clameur, son Président dément vigoureusement les rumeurs de disparition de l’Observatoire.Dans un communiqué publié ce matin, il  précise que CLAMEUR va poursuivre ses deux missions principales : l’alimentation des observatoires agréés, et l’analyse des données de ses membres.

Faciliter pour les professionnels contributeurs le respect de leur obligation d’alimenter les observatoires agréés sous l’empire de la loi ELAN

Les professionnels de la location et les bailleurs de plus de 50 lots sont tenus, selon la loi ELAN, d’alimenter les observatoires agréés. Le dispositif de la loi ELAN se met progressivement en place. CLAMEUR poursuit, pour le compte de ses membres, le respect de cette obligation légale qui permet aux contributeurs de disposer des certificats ELAN.

Analyser l’évolution du parc locatif privé

L’analyse des données recueillies auprès de ses membres est restituée régulièrement, permettant d’examiner à la fois l’état du marché locatif privé au niveau national, l’évolution des loyers, la mobilité résidentielle, l’effort d’amélioration et d’entretien et de mettre en perspective cette évolution. Cette analyse va se poursuivre.  CLAMEUR tiendra une conférence de presse au cours du quatrième trimestre 2019.

Rappelons que CLAMEUR est l’observatoire de référence sur le marché locatif privé, dans un secteur du logement qui requiert des données de qualité, tant pour les bailleurs et les professionnels que pour les pouvoirs publics. CLAMEUR maintiendra son niveau d’exigence au service de la filière Logement.

© SweetRédaction