Comment optimiser un studio pour mieux le louer ?

En cette rentrée, focus sur les manières de tirer parti au meilleur prix des petites surfaces locatives pour contribuer à une rentabilité idéale.

Louer plus vite, plus longtemps et mieux : voici le casse-tête permanent des propriétaires d’un bien locatif. Les studios sont réputés pour leur rendement élevé. Mais, avec une durée d’occupation deux fois moins importante que les appartements plus grands, comment créer le coup de coeur pour louer rapidement et s’assurer une meilleure fidélité de ses locataires?

Une pièce multi-fonctions mais confortable

Une seule et même pièce aura bien souvent fonction de séjour, de cuisine et de chambre. Créer des espaces fonctionnels distincts au sein de cette pièce, permettant de jongler aisément entre la partie jour et la partie nuit, sera donc un atout. « Les solutions développées par les architectes consistent le plus souvent à utiliser un mobilier modulable qui se transforme selon les moments de la journée et qui permet de bénéficier à chaque instant d’un grand volume utile. Un lit escamotable, un table pliable, une cuisine dissimulée sont autant d’astuces envisageables”, indique Adrien Martin, architecte de formation et co-fondateur d’Archidvisor, première plateforme de mise en relation entre porteurs de projets et architectes à avoir noué un partenariat avec l’Ordre des Architectes.

Dès 25 m², le studio se transforme en T2

Pour les studios les plus petits, l’architecte créera généralement un simple cloisonnement entre la cuisine et le séjour-chambre pour y apporter plus d’intimité, au moyen d’une verrière ou d’une bibliothèque ouverte par exemple, pour conserver un maximum de luminosité. A partir de 25 m² de surface, l’ajout d’une pièce supplémentaire peut être envisagé. Celle-ci pourra être aménagée en espace nuit. Au-delà du confort qu’elle apporte, cette pièce additionnelle est également susceptible de réduire sensiblement le turn-over locatif car le studio pourra, à surface égale, accompagner le locataire plus longtemps dans ses changements de vie.

Simplicité et solidité sont la clé

Plus l’appartement proposé sera neutre, plus un potentiel locataire pourra s’y projeter aisément. Des peintures claires et bien réalisées contribueront à rendre le studio lumineux et seront susceptibles de plaire au plus grand nombre. Jouer sur les couleurs de peintures et les revêtements de sols permet de remodeler les volumes, en agrandissant visuellement la pièce.

L’utilisation de matériaux adaptés sera également clé afin d’assurer une durabilité optimale de votre aménagement : “dans le cas d’une location, l’architecte conseille au cas par cas les meilleurs matériaux à employer: on privilégiera ainsi les matériaux solides, peu salissants et ne craignant ni les rayures, ni les chocs afin d’obtenir un studio simple d’entretien et à l’épreuve du temps”, précise Adrien Martin.

Valoriser les espaces inexploités avec des rangements

Que cela soit dans la salle de bain, dans la cuisine ou encore dans la pièce de vie, l’un des problèmes majeurs d’un studio est sans doute le manque de rangements. Un appartement offrira donc une importante valeur ajoutée s’il possède des rangements nombreux et pratiques. “Pour cela, l’astuce réside dans l’exploitation de la totalité de la hauteur des murs pour y placer des placards et de tirer parti des renfoncements, des pans coupés et des espaces sous-pente, dans lesquels il est possible de loger des rangements, sur-mesure ou non”, précise Adrien Martin. “Il existe d’astucieux rangements modulaires et pliables qui pourront faciliter l’aménagement d’un studio”.

Repousser les murs

Jeux de miroirs, apport de lumière, verrière, cloison amputée sont autant de solutions pour exploiter au mieux les mètres carrés. Le miroir est une solution efficace permettant de refléter la lumière et donc de donner plus d’ampleur à l’espace. “Le tout est de placer son miroir à un endroit stratégique pour qu’il reflète la lumière dans tout le studio et donne une impression de profondeur. Il peut par exemple être installé en crédence de cuisine, ce qui aura en plus le mérite d’apporter une touche élégante à l’appartement”, souligne Adrien Martin.

Quel est le coût des travaux dans un bien locatif ?

Il n’existe pas de budget unique pour une rénovation d’appartement car cela dépend grandement de l’état du bien, de ses contraintes et des souhaits du propriétaire.

“Le coût d’une rénovation d’un studio en location est un investissement qui sera vite rentabilisé si les travaux sont bien réalisés car l’appartement devient plus attractif sur le long-terme”, constate Adrien Martin. Parmi nos projets, nous observons qu’une rénovation d’un bien locatif avec un architecte coûte en moyenne entre 500 €/m², pour un réaménagement ou une rénovation simple, et 1200 €/m² pour une restructuration plus importante du studio, avec création de cloisons par exemple”.

 

 

 

 

© SweetRédaction