Crédit immobilier : les taux en Ile-de-France inférieurs de 5 à 15 points à ceux de l’été

Nouvelle baisse de taux en Ile-de-France en septembre … En région parisienne, de nombreux dossiers ont pu prétendre à des taux inférieurs de 5 à 15 points de base à ceux appliqués en cours d’été !

Les taux ont de nouveau reculé en septembre en Ile-de-France, selon les barèmes transmis en cours de mois par les établissements partenaires d’Emprunt-Direct.com. Ces derniers montrent des replis de grilles, après un relatif mouvement de stabilisation intervenu en cours d’été. Ces baisses de grilles sont toutefois moins importantes que dans d’autres régions, de l’ordre de 5 à 10 points de base sur une grande partie du baromètre.

Il est possible d’emprunter à 0,40% sur 10 ans

Les meilleurs dossiers peuvent prétendre à des taux inférieurs de 10 points de base à ceux appliqués en cours d’été, notamment sur 10 ans. Il est ainsi possible d’emprunter à 0,40% sur 10 ans. On notera toutefois que l’amplitude de cette baisse n’est pas généralisée sur l’ensemble des durées, et qu’elle demeure moins importante que dans d’autres régions françaises.

crédit immobilier

« Les banques ont de nouveau abaissé leurs taux sur un certain nombre de dossiers en septembre, avec des replis assez marqués, qui peuvent aller de 5 à 15 points de base. Les taux en région Ile-de-France atteignent ainsi de nouveaux planchers sur nombre de durées. L’autre mouvement à retenir est le retour d’opérations de rachats de crédit ou de renégociations, lesquelles étaient devenus moins nombreuses depuis quelques mois », souligne Alban Lacondemine, président fondateur d’Emprunt Direct.

Un contexte favorable à une baisse des taux

Cette nouvelle offensive de certaines banques a été permise par un contexte favorable sur les marchés obligataires et les récentes évolutions des politiques monétaires des deux côtés de l’Atlantique. Celles-ci ont permis à certaines banques de proposer de nouveaux plus bas pour les taux des crédits à l’habitat. La Fed et la BCE souhaitent stimuler, au cours de ce mois, une inflation toujours contrainte. Les deux institutions ont toutes deux reculé leurs taux directeurs, la BCE ayant notamment abaissé un peu plus son taux de facilité de dépôt. Cette dernière a, par ailleurs, annoncé un prochain retour de sa politique d’assouplissement quantitatif.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !