Aide à l’Efficacité énergétique : Coup de gueule ou applaudissement ?

rénovation énergétique

Bonne décision ou saupoudrage médiatique le plan de rénovation énergétique annoncé il y a peu par le gouvernement ? Architectes, artisans et autres professionnels du bâtiment se posent la question…

Le gouvernement a annoncé il y a quelques semaines un plan de 220 millions d’euros pour la rénovation énergétique des bâtiments et la création d’un service d’accompagnement à la rénovation énergétique. Bonne décision ou saupoudrage médiatique ? Architectes, Artisans & Pros du btp ne suivent plus. Après la cacophonie liée à l’arbitrage budgétaire sur les aides à la rénovation fin 2018, alors que les arnaques à l’isolation à 1 €sont légions, de nouvelles aides viennent amplifier les effets d’aubaine. Pourtant, avec la future réglementation E+/C- et la RE 2020, pour la première fois dans la construction, on repense de A à Z la manière dont on produit le logement en France.

Aides à la rénovation : les professionnels ne suivent plus !

Juillet 2018, contraint de réaliser des économies budgétaires, le gouvernement lance un coup de rabot sur les aides à la rénovation énergétique. Inquiet des risques de ralentissement d’activité, les professionnels montent au créneau. Quelques mois plus tard, le gouvernement revient sur ces
décisions. La confusion est de mise auprès des Particuliers comme des Professionnels. Chez Batilinks, l’article conseils sur les aides à la rénovation n’a pu être mis à jour qu’au mois de Décembre ! Un effet d’aubaine est créé

De nombreuses sociétés peu scrupuleuses pratiquent un démarchage commercial agressif inversement proportionnel à la qualité des travaux réalisés. Témoin du phénomène, et largement dénoncé par l’association UEFC Que Choisir les abus sur la formule de l’isolation à 1€. Ou encore les
arnaques aux Certificats d’Économie d’Énergie (CEE).

Efficacité énergétique : des emplois locaux pour moins d’importation

Rappelons que le secteur du bâtiment est responsable de plus de 40% des émissions de gaz à effet de serre. Chauffage, climatisation, équipements obsolètes…Le parc immobilier ancien coûte cher aux foyers comme à la planète. La facture énergétique pour une famille de 5 personnes peut s’élever jusqu’à le mois de salaire.
Deuxième secteur économique du pays, le bâtiment est pourvoyeur d’emploi locaux non délocalisables. Faire des travaux crée de l’emploi et réduit les importations de pétrole, gaz et autres énergies fossiles.
220 millions d’euros vont-ils changer la donne ? Est-ce qu’une agence publique supplémentaire apportera un meilleur service ?
Dans la sphère publique, villes et agglomérations, communauté de communes et d’agglos, agences de l’État (ADEME, ANAH, CIL…) proposent déjà ce type de service et les doublons de compétences et de coûts sont à craindre. Et cela sans compter la sphère privée, où de nombreuses entreprises actives sur le marché risque de rencontrer une nouvelle concurrence d’acteurs publics.

RT 2012 – RE 2020 : Une révolution de la production du logement

Étude thermique obligatoire, test d’étanchéité à l’air, coordination entre corps d’état… En imposant un niveau de consommation d’énergie maximal en construction neuve, la RT 2012 a véritablement modifié la manière dont on produit le logement neuf. Au-delà de ce marché, la RT 2012 a également permis d’élever le niveau de savoir-faire et d’expertises de l’ensemble des professionnels du
bâtiment. De l’Architecte à l’Artisan.
En cour d’élaboration, la RE 2020 -Réglementation Environnemental 2020- imposera aux futures constructions d’inclure des équipements de production d’énergie renouvelable ainsi qu’une construction bas carbone. L’impact est direct pour toute la filière. Les industriels repensent leurs
gammes, leurs méthodes de fabrication et de transports. De nouveaux matériaux et matériels sont mis sur le marché à destination des professionnels. En neuf, comme en rénovation, des solutions constructives plus vertueuses seront disponibles.
A n’en pas douter, l’effet sur le long terme sera largement supérieur aux effets d’annonces.  Vivement son application !

© mysweetimmo/adobestock