Le gouvernement lance un plan national de mobilisation des logements et locaux vacants

Immobilier
© mysweetimmo

La ministre la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault et le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, lancent un appel aux propriétaires de ces logements pour mobiliser les différentes solutions qui s’offrent à eux.

200 000 logements vacants en territoires tendus

Construction neuve, réhabilitation du parc existant, remise sur le marché des logements vacants… la ministre la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault et le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, entendent actionner tous les leviers pour loger les Français. Avec le plan national qu’ils lancent aujourd’hui, ils proposent également aux maires de les aider à construire des stratégies de lutte contre la vacance.

200 000 logements du parc privé sont structurellement vacants dans les territoires tendus. C’est une ressource pour mettre sur le marché une offre complémentaire à la construction neuve. C’est une vraie alternative à l’étalement urbain. Pour remettre ces biens sur le marché, Jacqueline Gourault et Julien Denormandie lancent le 10 février 2020 un plan national de mobilisation des logements et locaux vacants.

Identifier, inciter et, si nécessaire, réquisitionner

La philosophie du plan national  repose sur trois principes : identifier, inciter et, si nécessaire, réquisitionner.

Identifier grâce aux données jusqu’alors inexploitées. Le plan permettra de cartographier la vacance et en comprendre les causes.

Inciter à la location en prenant en compte le point de vue des propriétaires de logements vacants. Pour favoriser la remise des biens sur le marché, il faut s’intéresser aux raisons conduisant les propriétaires à garder les logements vides.

Certains peuvent avoir besoin des aides à la rénovation si le bien est trop dégradé, c’est pour cela que nous avons développé la plateforme Facilhabitat.

D’autres ont peur des impayés ou des dégradations. La garantie Visale est là pour cela. Gratuite, elle a déjà permis de sécuriser 200 000 propriétaires.

Réquisitionner, notamment dans les territoires tendus, où les démarches d’incitation auprès des propriétaires, en particulier les personnes morales (banques, assurances, financiers) auraient échoué.

Pour sa mise en œuvre, le plan s’appuiera sur des territoires d’accélération.

Les collectivités seront accompagnées et disposerons de nouveaux outils pour repérer les logements vacants, caractériser le profil des propriétaires et adapter leur communication. Après les élections municipales, une dizaine de territoires volontaires sera identifiée pour construire avec les élus et leurs équipes une stratégie territoriale de lutte contre la vacance. « C’est inacceptable que notre pays compte autant de logements vacants alors que des solutions existent. Il faut que les propriétaires de ces biens s’en saisissent, c’est le cœur du plan que nous lançons aujourd’hui : identifier, inciter, réquisitionner », ont déclaré Jacqueline Gourault et Julien Denormandie.

Les ministres, dans les prochains jours, écriront aux 18 000 propriétaires de plusieurs logements vacants pour leur proposer la palette de solutions disponibles. Grâce à la plateforme « facilhabitat.gouv.fr », les propriétaires pourront trouver toutes les informations utiles pour remettre leur(s) bien(s) sur le marché.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !