Fréderic Zavattiero: « Pour acheter sa maison aujourd’hui, on prend son portable ou sa tablette »