La Lanterne : Un palace, entre Notre Dame et le Panthéon, signé du duo lyonnais Les Héritiers

Après un an et demi de travaux d’extension et d’embellissement, La Lanterne, à mi-chemin entre Notre Dame et le Panthéon, revient à la vie. Cette première adresse parisienne signée par Les Héritiers feront battre le coeur du quartier Latin.

Caché à mi-chemin entre Notre Dame et le Panthéon, en plein coeur d’un Paris historique et intellectuel, La Lanterne combine l’intimité d’une maison, l’âme d’un esthète et les prestations d’un hôtel de haute volée : piscine sous les voûtes, spa, conciergerie clef d’or, room service bistronomique …

L’esprit Rive Gauche vue par Les Héritiers …

A quelques foulées d’une des plus emblématiques collines de Paris, entre les arènes de Lutèce et la Seine qui serpente aux pieds de Notre-Dame, La Lanterne se cache au détour d’un paysage gavroche. Caché derrière les escaliers typiques d’une photo en noir et blanc, cette adresse a pourtant de quoi surprendre. Célébrant – à l’image de son nom symbolique – l’héritage d’un « village » encore authentique, mais offrant le visage d’une rive gauche contemporaine.

Après un an et demi de travaux d’extension et d’embellissement de l’établissement grâce à l’acquisition du fonds de l’hôtel voisin pour ne faire qu’un, ce sont désormais 42 chambres – dont trois « top floor » avec chacune leur terrasse sur les toits de Paris, et deux duplex – qui se partagent l’éclectisme et le goût d’une maison de collectionneur inaugurée en 2015.

Un mélange de belles étoffes, de « chine » chez les antiquaires et d’art contemporain, d’élégance discrète et de clins d’oeil forts. Comme les photos en noir et blanc de lanternes et de réverbères parisiens du photographe Nicolas Sénégas, imprimées sur papier peint et ajoutant à la profondeur de champ des chambres. Comme ces dessins de nus d’ateliers typiques du Saint-Germain des artistes, ces gravures anciennes peintes à la main ou encore les lettrages d’origine, encadrés un peu partout dans l’hôtel.

La signature du duo lyonnais Les Héritiers

Provoquer la surprise, travailler l’esprit d’un cabinet de curiosités pour mieux dérouler des histoires… sans jamais négliger la simplicité du confort et de la fonctionnalité. Ni l’évidence qu’un hôtel doit être un havre. « Un hôtel, on y revient d’abord parce qu’on s’y sent bien », conclue Pierre Dubois, co-fondateur de la maison de décoration Les Héritiers.

Une adresse « à vivre »

A l’image d’une maison particulière d’exception, La Lanterne multiplie les espaces « à vivre ». Offrant bien davantage que le simple confort d’une chambre et la permanence d’une réception. Les Héritiers ont imaginé différents petits salons selon l’humeur et le contexte de chacun – tourisme ou affaires : le premier, près de l’entrée, est convivial et idéal pour se poser et vérifier une dernière fois l’itinéraire de la journée; un autre, inspiré des années 50, est suffisamment discret pour qu’on ait envie de s’y installer bouquiner.

Quant au petit salon chinois, indépendant, il s’adapte, lui, facilement aux éventuelles réunions et à ceux qui ont besoin de calme; toujours au rez-de-chaussée, une salle de petit déjeuner et un bar suivent le tempo des différents moments de la journée.

Partout, les oeuvres d’art côtoient les symboles et le savoir-faire d’artisans français …

Le regard s’attarde autant sur le duo d’oeil de boeuf spectaculaires provenant d’un hôtel particulier de Versailles que sur une collection de céramiques travaillées avec le studio Buffil dans le sud de la France, sur un buste de Junot, des gravures de mode des années 1900 ou sur des huiles de Montmartre ou de la Concorde. Après avoir pioché dans la petite bibliothèque de livres d’art, on s’installe confortablement dans les fauteuils en feutre du salon près de l’entrée, sous la silhouette bienveillante d’un petit mannequin en bois, probablement déniché chez un tailleur du début du siècle dernier, et devenue ici un symbole.

Une piscine cachée sous les voûtes

Rarissime Rive Gauche, La Lanterne s’est équipée d’une piscine cachée sous les voûtes. Créant la surprise avec cette atmosphère à la fois intime et la possibilité d’offrir une nage à contre-courant. Sublime et vaste, le hammam tout en carreaux de mosaïques argent peut accueillir jusqu’à 6 personnes. Adjacente, la salle de fitness utilise les derniers équipements Technogym et un logiciel Z’Fitness interactif proposant une centaine de cours collectifs – endurance, yoga, méditation.

Côté SPA, ce sont des massages ayurvédiques complets, accessibles aux clients de l’hôtel et également aux « extérieurs » et travaillés avec TAAJ, gamme de soins qui allie un savoir-faire traditionnel indien et une expertise haut de gamme française. Avec une toute nouvelle cabine de massage feutrée, La Lanterne propose dès aujourd’hui des massages et soins bénéficiant de toute l’expertise de cette maison de cosmétiques aux formulations naturelles, sans parabène ni huiles minérales.

Jean-Emmanuel : votre concierge Clef d’Or

Un Concierge Clef d’Or dans un hôtel discret, là encore c’est une exception dans le milieu de l’hôtellerie de charme et c’est la garantie d’un séjour ultra personnalisé. Jean-Emmanuel a à coeur de faire découvrir sa ville autrement. Et dès le check-in, il s’intéresse à ce que ses hôtes attendent de la capitale. Initiatives romantiques, parcours en famille, ballades insolites… rien ne lui échappe et son enthousiasme est contagieux.

Un room service dans l’ADN des brasseries parisiennes: la dernière originalité de la maison

Qui n’a pas hésité à emprunter la carte de plats « mijotés maison » de sa brasserie voisine, L’Annexe. Une garantie de frais, de produits de saison et à la clé, une vraie cuisine de bistrot de 12h à 23H30, accompagnée d’une sélection de vins au verre issus directement des producteurs… puisque les propriétaires de La Lanterne le sont aussi de Domaines en Bourgogne et Provence.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !