Crise du coronavirus : « SeLoger met en place un dispositif pour soutenir ses clients ! », Olivier Le Gallo

Télétravail, dispositif de soutien à ses clients, formation… Olivier Le Gallo, directeur marketing du groupe SeLoger évoque les conséquences de la crise du coronavirus au micro d’Alexis Thiebault.

La crise du coronavirus impacte de plein fouet le secteur de l’immobilier. Les principaux acteurs doivent s’organiser pour s’adapter à cette période inédite. Comment réagissent les grands acteurs du secteur de l’immobilier  de France face à la crise du coronavirus ? Aujourd’hui, c’est Olivier Le Gallo, directeur marketing du groupe SeLoger, qui évoque les conséquences de la crise sur le quotidien de son groupe. Extraits choisis.

Des collaborateurs en télé-travail

« Les 800 collaborateurs du groupe SeLoger, à Paris et en province, ont tous basculé en télé-travail. C’était la première mesure prise par le groupe lundi soir. Ils sont tous en télé-travail sans exception. »

Des aides pour les clients professionnels de l’immobilier

« L’idée est de proposer une solution à l’ensemble des clients de SeLoger en 3 volets. Premier volet : nous proposons à nos clients un report du paiement des échéances de fin mars et fin avril en échelonnant ces paiements de juin à décembre 2020 (toutes les informations sont disponibles sur MySeLogerPro.com). C’est une mesure immédiate pour aider les professionnels qui vont avoir rapidement des problèmes de trésorerie. Deuxième volet : aider nos clients au moment où l’activité va reprendre. On sait qu’on viendra à bout de cette crise, et qu’il faudra alors relancer l’activité. Nous avons donc décidé d’offrir à l’ensemble de nos clients une prestation additionnelle gratuite pendant un mois, à choisir dans un catalogue de services additionnels (mise en avant, boosts, etc…). »

Des formations gratuites

« Enfin, troisième volet de nos offres d’aides aux professionnels : nous allons proposer des formations live en ligne gratuites. Les professionnels pourront s’inscrire gratuitement à ces sessions, animées par des salariés de SeLoger (nos animateurs mais aussi d’autres salariés qui viendront renforcer ces formations). L’idée est de profiter de ce temps pour aider les pros à mieux maitriser nos outils, à mieux se former sur le marché. »

Le coût de la crise

« Aujourd’hui, il est compliqué de calculer le coût que cette crise aura sur le groupe SeLoger. Notre priorité était de protéger nos salariés,  et d’offrir une solution à nos clients. Pour le coût, on y verra plus clair dans quelques jours. »

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !