Coronavirus : Rentrer à la maison à l’heure de la fermeture des frontières

Rentrer à la maison
© mysweetimmo/adobestock

Suite à la fermeture des frontières de l’Union Européenne, Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des affaires étrangères, Christophe Castaner, ministre de l’intérieur et Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’état chargé des transports précisent dans un communiqué les modalités de retour à la maison.

Fermeture des frontières de l’espace européen

La gravité de la crise du coronavirus a entraîné la fermeture, mercredi 17 mars et pour une durée de 30 jours, la fermeture des frontières extérieures de l’espace européen ainsi qu’une réduction drastique des déplacements à tous, en France, en Europe et à l’international.

Les citoyens français et  les ressortissants de l’Union européenne, de l’espace Schengen et du Royaume-Uni sont autorisés, avec leur conjoint et leurs enfants, à entrer sur le territoire national afin de rejoindre leur domicile.

Les ressortissants des autres pays, quant à eux, ne pourront plus entrer en France pour les 30 jours à venir, sauf exception – par exemple s’ils ont leur résidence permanente en France. En revanche, le gouvernement n’impose aucune interdiction de sortie du territoire national, à qui que ce soit.

Vous avez une résidence habituelle en dehors de l’espace européen

Le gouvernement recommande aux Français qui ont leur résidence habituelle en dehors de cet espace européen,  d’éviter autant que possible les déplacements internationaux dans les 30 jours à venir, même pour revenir sur le territoire national, à moins que des raisons impératives ne les y contraignent. Si certaines personnes jugent nécessaire de rentrer en France, notamment au regard de leurs conditions sanitaires, elles doivent se faire connaître des ambassades et consulats dès que possible.

Plusieurs Etats membres de l’UE et de l’espace Schengen ont rétabli des contrôles à leurs frontières et mis en place des mesures de confinement. Les autorités recommandent aux  Français qui ont leur résidence habituelle hors de France mais au sein de cet espace européen, d’éviter des déplacements intra-européens, même pour revenir sur le territoire national, à moins que des raisons impératives ne les y contraignent. Autre recommandation : privilégier les retours directs par voie aérienne si plusieurs frontières terrestres devaient être franchies pour regagner la France.

Vous êtes en déplacement temporaire à l’étranger

Les Français actuellement en déplacement temporaire à l’étranger, doivent en revanche de prendre toutes les mesures nécessaires pour rentrer rapidement en France. Pour les y aider, le ministère chargé des transports a demandé aux compagnies aériennes de maintenir au maximum leurs lignes ouvertes vers la France et de modérer leurs prix. Le ministère de l’Europe et des affaires étrangères, avec l’ensemble de nos postes diplomatiques et consulaires, est pleinement mobilisé pour obtenir l’autorisation de liaisons aériennes spéciales et pour que ces liaisons aériennes spéciales puissent être assurées par des vols commerciaux. Ces démarches ont déjà porté leurs fruits en plusieurs endroits.

Un mécanisme global et mondial pour permettre aux ressortissants Français qui le souhaitent de rentrer chez eux par voie aérienne va être mis en place très rapidement, en lien avec Air France. « Il reposera sur un plan de transport aérien adapté pour l’ensemble du monde, en fonction des priorités et urgences locales, et permettra à chacun de réserver un billet retour auprès d’une compagnie, précise un communiqué des services publics. Les détails techniques de ce mécanisme seront précisés d’ici la fin de la semaine à nos ressortissants en difficulté, par Air France et notre réseau diplomatique et consulaire. Malgré la suspension progressive de la plupart des dessertes aériennes dans le monde dans les prochains jours, nous serons ainsi en mesure de proposer, avec les compagnies aériennes mobilisées, des solutions commerciales raisonnables de retour chez eux à nos compatriotes. »

 

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !