Coronavirus : que font les agences immobilières ?

Le 14 mars 2020, le Premier ministre a décidé, à la suite du passage en stade 3 du plan de lutte contre l’épidémie et jusqu’à nouvel ordre, de fermer tous les lieux recevant du public qui ne sont pas indispensables à la vie du pays. Comment les agences immobilières réagissent-elles ?

Source : my

Comme c’est le cas pour beaucoup de profession, la crise du coronavirus impacte directement le secteur de l’immobilier. La semaine dernière, les salons professionnels de l’immobilier ont tous été annulés ou reportés suite aux annonces du gouvernement. Depuis samedi, les agences immobilières doivent aussi s’adapter aux nouvelles règles édictées par l’arrêté du ministère de la Santé.

Que dit l’arrêté ?

L’arrêté du ministère de la Santé qui précise les annonces faites samedi soir par le Premier ministre concernant la fermeture des commerces «non essentiels» et la limitation des rassemblements dans le but de lutter contre l’épidémie de coronavirus a été publié au Journal officiel dimanche.

Cet arrêté dit notamment qu’«il y a lieu de fermer les lieux accueillant du public non indispensables à la vie de la Nation tels que les cinémas, bars ou discothèques ; qu’il en va de même des commerces à l’exception de ceux présentant un caractère indispensable comme les commerces alimentaires, pharmacies, banques, stations-services ou de distribution de la presse ; que compte tenu de leur contribution à la vie de la Nation, les services publics resteront ouverts y compris ceux assurant les services de transport».

Qu’est-ce qu’un « lieu accueillant du public » ?

Les établissements ne pouvant plus accueillir de public «jusqu’au 15 avril 2020» sont mentionnés dans l’arrêté ministériel. Ce sont les salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, les centres commerciaux ; les restaurants et débits de boissons ; les salles de danse et salles de jeux ; les bibliothèques, centres de documentation , les halles d’expositions ; les établissements sportifs couverts ; les musées.

Dès lors s’est posée la question des agences immobilières, car si elles ne sont pas clairement nommées, elles constituent en soit des lieux de réception du public, et ont, pour la plupart d’entre elles, des « salles d’auditions » ou des « salles de réunions »

Les agences immobilières peuvent-elles accueillir du public ?

Non. Les agences sont considérées comme des lieux non indispensables à la vie du pays. Les syndicats professionnels de l’immobilier tels la FNAIM et le SNPI ont d’ailleurs communiqué les consignes gouvernementales auprès de leurs adhérents.

 

Par ailleurs, le SNPI a publié un message sur son site internet, à destination de ses adhérents.

Les agences immobilières peuvent-elles recevoir leurs collaborateurs ?

Même si la plupart des agences immobilières ont pris la décision de fermer leurs agences et de renvoyer leurs collaborateurs à la maison en télétravail, certains groupes ont demandé à leurs salariés d’être présents en agence. Le temps de prendre les décisions qui s’imposent. Dans tous les cas, elles devront appliquer scrupuleusement les règles d’hygiène recommandées par le gouvernement. Des gels hydro-alcoliques doivent être mis à la disposition des collaborateurs sur place. Des distances de sécurité doivent être respectées. Le matériel doit être régulièrement désinfecté (clavier d’ordinateur, téléphone fixe, calculette, souris, autre…).

© mysweetimmo/adobestock