« De belles opportunités immobilières à saisir à Détroit, à condition d’investir intelligemment », Justin Fontenelle

Justin Fontenelle, fondateur de JustInvestNow, société spécialisée est l’invité d’Ariane Artinian au micro de Mysweetimmo.

Mon Podcast Immo s’envole aujourd’hui outre Atlantique pour s’intéresser à l’immobilier américain et aux conséquences de la crise du coronavirus sur le secteur. Comment les professionnels et les clients traversent-ils ce séisme ? Peut-on encore (et doit-on encore) investir dans le pays de l’Oncle Sam ? Justin Fontenelle, fondateur de JustInvestNow, société spécialisée dans l’investissement immobilier à Détroit et principalement dédiée à une clientèle francophone, nous éclaire sur la situation américaine au micro d’Ariane Artinian. Extraits choisis.

La crise  du Covid-19 aux Etats-Unis

« Même si le pays a réagi avec du retard, nous sommes tous en lockdown depuis 4 semaines. Maintenant, ils veulent aussi rouvrir tout le plus vite possible, tout en évitant une deuxième vague du virus. »

Des aides de l’Etat

« Ce qui est bien, c’est que l’Etat aide énormément tous les petits business et les employés qui ont dû être licenciés. Cela passe par des « Stimulus Check », des chèques entre 1.200 et 3.000 dollars, des bonus et du chômage pour certains. Toutes ces aides nous permettent de pouvoir toujours collecter les loyers de nos clients. Nous n’avons pas eu de baisse de collecte des loyers, jusqu’à maintenant.  »

Des clients qui continuent d’investir

« Nous continuons notre activité : réservations, achats, ventes… Nous avons vendu entre 5 et 10 maisons depuis le 15 mars, alors que nous en vendons entre 10 et 15 habituellement. Pour attirer de nouveaux clients, c’est plus difficile. Mais nos clients anciens sont toujours là. Ceux qui nous connaissent, qui ont déjà acheté avec nous, continuent de nous faire confiance. Ils savent que leur investissement est en sécurité avec nous. C’est grâce à ces anciens clients qui nous font confiance que l’on peut survivre. »

Détroit enchaine les crises

« Crise de l’automobile, crise des subprimes… nous avons l’habitude des crises à Détroit. Nous avions une mauvaise image, celle d’une ville fantôme. Entre 2012 et 2014, une vague d’investisseur est arrivée mais sans doute trop tôt et mal conseillée. Or, quand on veut investir à Détroit, il faut le faire intelligemment. S’assurer que le bien est correctement rénové, qu’il y a une équipe sérieuse pour s’occuper de la gestion, il faut vraiment acheter avec les bonnes personnes. C’est ce que nous avons mis en place depuis 2014 : nous voulons être infaillible pour nos clients. C’est pour ça que nos clients continuent d’investir avec nous malgré le coronavirus. »

Des opportunités d’investissement à Détroit

« Nous avons des biens entre 40.000 et 100.000 dollars. Niveau rentabilité, nous avons deux types de biens : les biens à pur rentabilité, avec des rentabilité plus forte (au-delà de 13%) entre 40.000 et 60.000 dollars. Puis nous avons les biens premium, avec une rentabilité entre 10% et 12%, mais qui ont des potentiels de plus-values énormes. Sur les biens situés dans des quartiers en pleine évolution, cela peut aller très vite : on peut doubler la valeur d’un bien dans les 5 à 10 ans. Tous les biens que l’on vend sont rénovés en totalité et loués. Et nous offrons une garantie d’1 an sur le bien. »

Pas de baisse de prix pour l’instant

« Pour l’instant nous ne constatons pas de baisse des prix depuis le début de la crise du coronavirus. Depuis la crise des subprimes, les prix augmente de 12% par an sur toute la ville. Bien sûr, si la crise dure 6 mois, cela sera peut-être différent mais pour l’heure, il n’y a pas de baisse des prix. »

Des investisseurs aux profils variés

« Il n’y a pas de profil type. Il y a des jeunes investisseurs qui veulent se lancer et diversifier leur patrimoine. Nous avons des gens pus aguerris qui ont déjà fait de l’investissement en France ou à l’étranger. On a des gens qui font leur premier investissement à l’étranger, ce qui est toujours un pas très difficile à faire, car les européens préfèrent acheter près de chez eux pour avoir le contrôle. Notre équipe est là pour effacer cette distance psychologique. C’est important de rassurer nos clients. »

 

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !