BTP : si les chantiers redémarrent, des milliers de logements pourront être livrés

Marc Gedoux, Président de Pierre Etoile, et Yoann, Choin-Joubert PDG de REALITES, prennent la parole alors que plusieurs acteurs de la construction prennent les devants et relancent leurs chantiers.

Dès le début de l’épidémie de COVID-19, l’ensemble des entreprises du secteur de la construction ont fait primer l’enjeu sanitaire en suivant à la lettre les consignes du Gouvernement et en stoppant leur activité. Une fois la sécurité sanitaire sous contrôle, conscientes de l’enjeu économique pour le pays, de nombreuses entreprises ont décidé de mettre en œuvre les conditions de reprise de l’activité sur leurs chantiers.

Après l’urgence sanitaire, l’urgence économique

« Nous parlons peut-être d’un enjeu proche de 1 000 milliards d’euros dont le pays ne saura pas assumer la charge. Il ne faut donc pas que le confinement crée plus de drames qu’il ne résoudra de problèmes », explique Yoann Choin-Joubert.

« La construction redémarre. Le rythme est encore très ralenti, mais au moins, des milliers de logements vont pouvoir être livrés cette année. Chacun devrait s’en réjouir, à commencer par de nombreux acquéreurs qui craignaient de se trouver sans toit. » précise Marc Gedoux, Président de Pierre Étoile.

La sécurité au coeur du dispositif de reprise des chantiers

Chez REALITES, comme chez Pierre Etoile et l’ensemble du secteur, la sécurité des équipes et des sous-traitants est au cœur des préoccupations. À cette fin, l’OPPBTP (Organisation professionnelle de la protection dans le bâtiment et les travaux publics) a édité le 2 avril un guide en ligne de préconisations de sécurité sanitaire qui ne comprend pas moins de 17 pages.

« C’est pourquoi nous le proclamons haut et fort : les chantiers ne sont pas dangereux », affirme Marc Gedoux.

« Économiquement, il faut éviter de tomber trop bas pour repartir plus vite, avec un système déjà expérimenté. Il est aujourd’hui sérieusement temps de se relever les manches pour sauver l’économie », explique Yoann Choin-Joubert.

Parmi les mesures instaurées : port obligatoire du masque de type 1 ou 2, respect de la distance d’un mètre entre chaque intervenant, nettoyage plusieurs fois par jour avec des produits virucides des bases vie, douche obligatoire des ouvriers avant de partir du chantier, obligation de prévenir la caserne de pompiers la plus proche pour que les secours arrivent dans les plus brefs délais si un incident était constaté, etc.

 

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !