VESTA : la FNAIM fait appel de la décision du Tribunal Judiciaire de Paris dans sa totalité et sollicite la suspension de son exécution

Jean-Marc Torrollion
© adobestock

La justice a estimé que le caducée Vesta adopté par les agents immobiliers pouvait créer la confusion avec l’emblème des notaires. La FNAIM fait appel.

La FNAIM a pris connaissance de l’ordonnance de référé rendue par le Président du Tribunal Judiciaire de Paris le 10 juillet dernier, concernant la procédure engagée par le Conseil Supérieur du Notariat (CSN) à l’encontre de VESTA, estimant qu’il pouvait créer une confusion avec le caducée des notaires.

La Fédération a immédiatement interjeté appel de cette décision dans sa totalité et sollicitera la suspension de son exécution provisoire, au motif que les mesures conservatoires ordonnées sont infondées et impliqueraient des conséquences manifestement excessives.

« Les professionnels de l’immobilier ont obtenu, grâce à la FNAIM, leur reconnaissance dans la loi ELAN. Jamais nous ne renoncerons à construire une identité forte pour notre profession», conclut Jean-Marc TORROLLION, Président de la FNAIM.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !