Immobilier : Dois-je signer une promesse de vente ou un compromis de vente ?

Dans ce podcast, Patrick Mc Namara, fondateur de QuaiDesNotaires.com, répond à la question de question de Claudine : « J’achète un appartement et mon notaire me propose de signer une promesse de vente. Vaut-il mieux signer une promesse de vente ou un compromis de vente ? »

MySweetImmo et QuaiDesNotaires.com vous présentent le 9ème numéro du podcast « Les Rendez-vous du Notaire ». Dans ce podcast hebdomadaire, Patrick Mc Namara, fondateur de QuaiDesNotaires.com, répondra aux questions concrètes que vous lui posez sur la page dédiée.

Episode #9 : « Promesse de vente ou compromis de vente ? »

Question de Claudine, d’Aix-les-bains  : « J’achète un appartement et mon notaire me propose de signer une promesse de vente. Vaut-il mieux signer une promesse de vente ou un compromis de vente ? »

Réponse de Patrick Mc Namara

D’abord Claudine, faites confiance à votre notaire il fera pour vous ce qui est le mieux. Nous allons le voir, il y a plusieurs différences entre un compromis de vente et une promesse de vente. Avant tout, ces deux contrats sont ce qu’on appelle des « avant-contrats ». C’est-à-dire que, que ce soit une promesse ou un compromis de vente ils sont utiles pour fixer les délais et notamment préparer l’acte authentique de vente. Vous savez, quand on signe un avant-contrat, que ce soit une promesse ou un compromis il faut purger le délai de rétractation et ce délai d’avant-contrat, de promesse de vente ou de compromis va permettre de préparer tout cela, d’obtenir le prêt immobilier, de purger le droit de préemption s’il y en a un.

Quelle est la différence ? Un compromis de vente est une promesse de vente mais simplement c’est une promesse qu’on appelle synallagmatique. C’est-à-dire que les deux parties, le vendeur et l’acheteur s’engagent. Le vendeur s’engage à vendre et l’acquéreur s’engage à acquérir aux charges et aux conditions qui sont prévues dans le compromis.

En réalité, la promesse de vente n’est pas une promesse synallagmatique comme le compromis mais unilatérale. La différence est là. Seul le vendeur s’engage définitivement et irrévocablement à vendre. L’acquéreur lui ne s’engage pas définitivement à acquérir, il bénéficie d’un droit d’exclusivité. Pendant toute la durée de la promesse de vente le vendeur réserve le bien au profit du bénéficiaire de la promesse de vente.

Dans la promesse de vente, même si le bénéficiaire de la promesse ne prend pas un engagement définitif d’acquérir, il prend quand même un engagement de faire certaines démarches et notamment d’obtenir son prêt immobilier. Le bénéficiaire va donc avoir des conditions et des délais pour obtenir son prêt. S’il obtient son prêt immobilier et que malgré tout il ne lève pas l’option d’achat qui lui est réservée par le vendeur, alors il devra une indemnité d’immobilisation. C’est une somme qu’il devra verser au vendeur pour dédommager et financer l’immobilisation du bien pendant toute la durée de la promesse de vente. C’est une garantie pour le vendeur et c’est une contrainte qui pèse sur l’acquéreur dans le mécanisme de la promesse de vente.

Que doit-on préférer finalement ? Est-ce que c’est une promesse de vente ou un compromis de vente ?

Les deux mécanismes sont assez proches. En réalité, je n’ai pas de préférence et nous ne pouvons pas donner une préférence à l’un ou l’autre car si les contrats sont bien rédigés ils sont tous les deux sécurisés. Dans le compromis de vente les deux parties sont engagées et en cas de défaut d’une des parties, chaque partie peut contraindre l’autre en exécution forcée. C’est-à-dire qu’on peut demander au juge de faire réaliser l’obligation du vendeur ou de l’acquéreur qui fait défaut. Dans une promesse de vente, certes il n’y a que le vendeur qui s’est engagé, mais l’acquéreur a lui aussi pris des engagements, notamment de tenir son prêt dans certains délais. S’il ne réalise pas ses engagements il a des sanctions, des indemnités à verser. Par ailleurs, dans les promesses de vente reçues par les notaires, généralement il est inclus une clause d’exécution forcée qui confère à la promesse de vente la même sécurité que le compromis de vente.

Claudine, pas d’inquiétude. Une promesse de vente reçue par un notaire est très sécurisée. Ce qui est important c’est que les deux contrats contiennent bien toutes les clauses suspensives, les conditions de la vente, les contraintes et une clause d’exécution forcée.

Et retrouvez, 24h/24 et 7J/7, MySweet’Radio, la radio 100% Sweet !

VOUS AUSSI, vous pouvez poser vos questions à Patrick Mc Namara, fondateur de QuaiDesNotaires.com. Pour cela, rendez-vous sur la page dédiée
Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !