Crise sanitaire et immobilier : 32% des propriétaires et 16% des locataires ont du mal à payer leur prêt ou leur loyer

© adobestock

Malgré des plans de relance et des milliards d’euros injectés dans l’économie française, ce nouveau confinement va créer des dégâts colossaux… Les Français ont-ils des difficultés pour honorer leur emprunt immobilier ou payer leur loyer ? Le point avec le baromètre sur la santé des ménages réalisée pour Meelo.

Suite à l’annonce d’Emmanuel Macron de reconfiner le pays, la situation économique des ménages va encore plus se dégrader. Le taux de chômage atteindrait 9,7% à la fin de l’année. Meelo, spécialiste de l’intelligence Artificielle dans l’identification des fraudes et la sécurisation des transactions financières (prêts bancaires notamment), a souhaité connaître la santé des ménages en matière de pouvoir d’achat, de capacité de remboursement et suivre l’évolution de leur manière de consommer.

Des difficultés dans le remboursement des emprunts immobiliers ou de paiement des loyers

Véritable baromètre conso, cette enquête menée tous les trimestres révèle en cette période de rentrée :

  • Des difficultés dans le remboursement des emprunts immobiliers ou de paiement des loyers : 32% des propriétaires et 16% des locataires interrogés déclarent être en difficulté pour honorer leur emprunt immobilier ou payer leur loyer en cette période de rentrée. Ils n’étaient respectivement que 17 % et 6 % lors du précédent baromètre réalisé en avril 2020.
  • Le souhait pour ¼ des sondés de recourir à un prêt bancaire (dans la limite de 1000 euros pour 47 % d’entre eux) afin de couvrir les différentes dépenses qui marquent traditionnellement l’automne et la rentrée.
  • Un risque de surendettement croissant, 7 % contre 2,1% il y a 4 mois, déclarent penser avoir recours à un dossier de surendettement auprès de la banque de France.
  • L’utilisation du paiement fractionné par 75% des personnes interrogées (somme des oui rarement, parfois et souvent). Mode de paiement choisi dans 48% des cas pour augmenter leur pouvoir d’achat.

Comment appréhender au mieux la situation du client et son risque d’impayé ?

 » Depuis quelques années, en parallèle d’une réglementation qui se durcit, on entend une « petite musique » expliquant que le crédit ne répond plus aux attentes des clients. La période actuelle est source de tensions financières et de craintes fortes concernant le budget des ménages », explique Laurent Kocinsky . Pour le fondateur de Meelo la période apporte plusieurs enseignements :

  • Les paiements fractionnés sont plébiscités par les consommateurs et explosent littéralement en 2020,
  • Lorsque la situation est plus compliquée, le crédit reste un outil précieux pour équilibrer son budget, et les clients restent à l’écoute des différentes options : prêt bancaire, regroupement de crédit …
  • Les consommateurs se savent protégés par la réglementation et savent pouvoir faire appel à une commission de surendettement.

« L’enjeu pour les professionnels est de pouvoir appréhender au mieux la situation du client et son risque d’impayé alors que les modèles statistiques de scoring sont un peu datés, en particulier dans la prise en compte des nouvelles formes de contrats de travail ou de modes de vie », poursuit Laurent Kocinsky.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !