Assurance emprunteur : Le HCSF impose une nouvelle condition qui pourrait bien freiner certains emprunteurs

© adobestock

Censé encourager et faciliter l’emprunt immobilier, le HCSF met aujourd’hui des bâtons dans les roues à certains emprunteurs. Il impose aux banques d’inclure le coût de l’assurance de prêt dans les charges annuelles de crédit pour calculer l’endettement des futurs emprunteurs. Explications…

Après des nouvelles recommandations en faveur de l’emprunt annoncées le mois dernier, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) impose aujourd’hui une nouvelle condition qui pourrait bien freiner certains emprunteurs. En effet, il a annoncé le 28 janvier dernier que les banques ont désormais l’obligation d’inclure le coût de l’assurance de prêt dans les charges annuelles de crédit pour calculer l’endettement des futurs emprunteurs.

Une nouvelle qui pourrait freiner l’emprunt

Le fait d’inclure le coût de l’assurance emprunteur dans les charges annuelles d’emprunt augmente automatiquement le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) et, le TAEG est limité au taux d’usure qui est actuellement fixé à 2,67% pour les prêts immobiliers à taux fixe d’une durée de 20 ans et plus. Rappelons que le taux d’usure est le taux maximum auquel un prêt peut être accordé. Ce qui signifie que si le TAEG dépasse le taux d’usure alors le prêt immobilier est refusé. Cette nouvelle recommandation risque donc d’écarter certains dossiers et donc de décourager les emprunteurs.

La délégation d’assurance : la solution !

Pour s’assurer de l’obtention d’un crédit immobilier, le courtier CREDIXIA conseille fortement de souscrire une délégation d’assurance. Cette solution permet de réduire considérablement le coût de l’assurance. Généralement, les banques proposent leur assurance groupe lors de la mise en place d’un prêt immobilier, CREDIXIA invite les emprunteurs à se renseigner et comparer les différents contrats qui existent sur le marché afin d’obtenir le cout le plus juste avec des garanties égales à celles du contrat proposé par la banque. Pour faciliter la recherche, l’emprunteur peut solliciter l’aide d’un courtier.

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo