Crédit immobilier et crise sanitaire : Bercy lâche du lest, ce qui change pour votre demande prêt

© adobestock

Un an après avoir fermé les robinets du crédit, le Haut Conseil de Stabilité Financière présidé par Bruno Le Maire revoit ses préconnisations. Ce que cela va changer pour votre projet immobilier.

Il y a un an quasiment jour pour jour, le Haut Conseil de stabilité financière ( HSCF)  recommandait aux banques de restreindre les robinets du crédit… au grand dam des emprunteurs les moins aisés écartés de facto de l’accès à la propriété.  Dans sa récente analyse des marchés immobiliers « 2020, annus horribilis« , le Professeur Michel Mouillart allait même jusqu’à qualifier ce durcissement des conditions de crédit à un rétablissement de l’encadrement des crédits.

Le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) réuni pour sa vingt-septième séance, jeudi 17 décembre, sous la présidence de Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie, des Finance et de la Relance semble l’avoir entendu, il a décidé en effet d’ajuster sa recommandation.  Voici  concrètement ce que cela change pour votre projet.

Vous souhaitez acheter du neuf ou faire construire ? Vous pourrez emprunter sur 27 ans

Les différés d’amortissement dans une limite de 2 ans seront pris en compte pour intégrer les spécificités de certaines opérations, notamment les ventes en l’état futur d’achèvement et les contrats de construction de maisons individuelles.

Votre capacité d’endettement maximal pourra atteindre 35% et non plus 33% des revenus

Compte tenu des pratiques constatées sur le calcul du taux d’effort, son mode de calcul fera l’objet de précisions complémentaires et la référence passera de 33% à 35%.

Votre banquier pourra s’écarter des ces critères dans une marge de 20% si vous êtes primo accédants

« La marge de flexibilité, concernant les nouveaux prêts pouvant s’écarter des meilleures pratiques relatives à la maturité et au taux d’effort, sera portée de 15% à 20% et sera davantage ciblée sur la primo-accession », précise encore le rapport du HCSF.

Bientôt, une nouvelle recommandation ajustée et une notice actualisée du HSCF

Le Haut Conseil adoptera formellement dans les semaines à venir une recommandation ajustée et une notice actualisée, qui seront publiées sur le site Internet du Haut Conseil. Il demande à l’ACPR de continuer à suivre régulièrement et à le tenir informé de la mise en œuvre de la recommandation et des évolutions constatées en matière d’octroi. Tous les établissements respecteront cette recommandation, en veillant à assurer un accès large et adapté de leurs clients au crédit immobilier.

En attendant, les professionnels du crédit se réjouissent

Depuis l’annonce de l’assouplissement du HCSF, les professionnels du crédit jubilent.  « Ces assouplissements vont dans le bon sens et devraient permettre de financer les projets d’un certain nombre d’emprunteurs« , estime Ludovic Huzieux. co-fondateur d’Artémis courtage. « Cela va permettre à plus d’emprunteurs d’accéder eu crédit avec une baisse mécanique du taux de refus attendue« , note Julie Bachet, directrice générale de VousFinancer. « Ces  nouvelles recommandations, qui deviendront des obligations à l’été 2021, restent guidées par la prudence. Mais une catégorie d’emprunteurs, en incapacité d’accéder à la propriété à un ou deux critères près en 2020, sera de retour sur le marché. L’Autorité a su raison garder« , observent de leur coté Pierre Chapon et Renaud Pestre, fondateurs du courtier Pretto.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !